Legrand améliore ses résultats et sa gouvernance

Legrand améliore ses résultats et sa gouvernance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 février 2018 à 07h34

Le millésime 2017 de Legrand est conforme à ce qui était attendu, avec une marge opérationnelle qui revient sur les 20%. La rentabilité devrait encore progresser cette année, malgré les investissements programmés par la société dans l'innovation. Un coupon de 1,26 euro sera proposé. La société a par ailleurs décidé de dissocier avec effet immédiat les fonctions de président et de directeur général.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en croissance de 10 % à 5,52 milliards d'euros (+3,1% en organique), pour un résultat opérationnel ajusté de 1,1 MdE, en progression de 12,9 %, qui matérialise une marge de 20 %, contre 19,5 % un an plus tôt (20,1% hors acquisitions). Le bénéfice net part du groupe s'apprécie de 13,2 % à 711,2 ME. L'entreprise a dégagé un cash-flow libre normalisé de 735,2 ME, en vive hausse de 17,8 % par rapport à celui de 2016. Dans le même temps, la dette financière nette s'est largement accrue, passant de 957 ME à 2,22 MdsE, à cause des importantes acquisitions réalisées l'année dernière. Le consensus misait sur 5,499 MdsE de revenus et 1,1 MdE de résultat opérationnel ajusté, ainsi que sur 673 ME de bénéfice net et 667 ME de cash-flow.

Le management se réjouit d'avoir dégagé 3,1% de croissance organique, juste au-dessus de la fourchette 1 à 3%, pour une marge ajustée avant acquisitions de 20,1%, soit le haut de la fourchette 19,3 à 20,1%. Il souligne que le taux de réalisation du programme RSE ressort à 122%. Un dividende de 1,26 euro par action sera proposé au titre de 2017, après 1,19 euro précédemment. Cette année, Legrand table sur une progression organique de ses ventes comprise entre +1 % et +4 % et sur une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions comprise entre 20 % et 20,5 %.

La gouvernance évolue

Le groupe a par ailleurs décidé de dissocier la présidence et la direction générale dès ce jour. Le PDG Gilles Schnepp prend la présidence du conseil d'administration et Benoît Coquart devient son directeur général. La nomination de Benoît Coquart permet de confier la direction générale de Legrand à un profil jeune, connaissant parfaitement les enjeux du groupe et de son industrie et ayant, depuis plus de 20 ans, démontré son leadership chez Legrand dans des responsabilités stratégiques et opérationnelles de premier plan, explique l'entreprise. A partir du 1er janvier 2019 et suite à l'annonce du départ de Patrice Soudan en fin d'année, Antoine Burel va devenir directeur général adjoint en charge des opérations. Son rôle de directeur financier reviendra à Franck Lemery.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Legrand améliore ses résultats et sa gouvernance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]