Legrand : au sommet malgré Bryan Garnier

Legrand : au sommet malgré Bryan Garnier©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 juin 2021 à 09h23

Legrand gagne 1,55% à 90,5 euros en ce début de séance, au plus haut historique. Le titre fait ainsi fi d'une note de Bryan Garnier qui a dégradé la valeur à 'neutre'. Le broker explique que si la situation est sous contrôle jusqu'à présent (aucune usine Legrand n'a été arrêtée), la chaîne d'approvisionnement est actuellement très tendue. Ce problème concerne tous les composants et matériaux, qu'il s'agisse de plastique, d'acier ou de composants électroniques. Bien que gérables à court terme, des perturbations plus tard dans l'année ne sont pas à exclure, ce qui pourrait avoir un impact sur le chiffre d'affaires du groupe. Reste à savoir dans quelle mesure. En raison de ces difficultés d'approvisionnement, l'inflation des composants et des matériaux s'accélère sérieusement, ces derniers représentant 32% des revenus (soit environ 2 milliards d'euros).

Legrand gagne 1,55% à 90,5 euros en ce début de séance, au plus haut historique. Le titre fait ainsi fi d'une note de Bryan Garnier qui a dégradé la valeur à 'neutre'. Le broker explique que si la situation est sous contrôle jusqu'à présent (aucune usine Legrand n'a été arrêtée), la chaîne d'approvisionnement est actuellement très tendue. Ce problème concerne tous les composants et matériaux, qu'il s'agisse de plastique, d'acier ou de composants électroniques. Bien que gérables à court terme, des perturbations plus tard dans l'année ne sont pas à exclure, ce qui pourrait avoir un impact sur le chiffre d'affaires du groupe. Reste à savoir dans quelle mesure. En raison de ces difficultés d'approvisionnement, l'inflation des composants et des matériaux s'accélère sérieusement, ces derniers représentant 32% des revenus (soit environ 2 milliards d'euros).

Compte tenu des antécédents de l'entreprise, le courtier ne doute pas du fait que le groupe sera en mesure de faire face à ces défis importants. Mais il comprend également que la situation actuelle est très inhabituelle et sans précédent. Il y a donc un niveau d'incertitude... En raison de la performance du cours de l'action cette année (+22%), combiné au prix cible moyen observé pour le consensus (fondamentalement proche du niveau actuel du cours de l'action), le moment semble donc venu de prendre quelques bénéfices, affirme BG, qui dégrade le titre à 'neutre'. L'analyste retire ainsi Legrand de sa 'Top Picks list' et vise toujours 90 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.