Léon Grosse devra choisir entre la cotation et la clause d'agrément des statuts

Léon Grosse devra choisir entre la cotation et la clause d'agrément des statuts©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 08h53

Le groupe de BTP Léon Grosse va devoir choisir entre sa cotation sur Euronext Access (ex-Marché Libre) et l'article 10 de ses statuts. Euronext a écrit à l'entreprise basée à Aix-Les-Bains pour lui signifier que la clause d'agrément contenue dans ses statuts (la société a le droit de décider si elle accepte ou non un nouvel actionnaire) n'est plus compatible avec Euronext Access, depuis le changement de règles intervenu en juin. Cela signifie que la société a jusqu'au 31 décembre 2017 pour soit supprimer la clause d'agrément des statuts, soit demander la radiation de ses actions. Le directoire et le conseil de surveillance se pencheront sur la question le 19 octobre.

Par ailleurs, le management révise en baisse sa prévision de résultats 2017. Si le chiffre d'affaires dépassera 800 millions d'euros cette année, le résultat "devrait se situer dans une fourchette de -1% à -2% de la production". Cette situation s'explique d'une part par une exécution plus difficile que prévu sur les chantiers nucléaires et d'autre part par une dégradation de l'exploitation due à un effet ciseau sur les prix, car les marchés exécutés actuellement ont été traités en période où les prix étaient au plus bas. Comme la reprise actuelle fait remonter leurs coûts de production, les marges baissent. "Nous prenons les mesures nécessaires pour un retour rapide en terrain positif", indique Léon Grosse, qui rappelle que ses fondamentaux restent robustes, avec trésorerie toujours supérieure à 300 ME et un carnet de commandes de plus de 1,15 MdE.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU