Les banques centrales se sont ruées sur l'or au premier semestre

Les banques centrales se sont ruées sur l'or au premier semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 14h45

Les banques centrales ont été très actives sur le marché de l'or au premier semestre. Selon les données du 'World Gold Council', elles ont ajouté un total net de 193,3 tonnes de métal précieux à leurs réserves au cours des six premiers mois l'année. Un chiffre en hausse de 8% par rapport aux 178,6 tonnes achetées à la même période de 2017 et au plus haut depuis 2015. Selon le Fonds monétaire international, à la fin juin, les banques centrales détenaient collectivement 1.360 milliards de dollars d'or, soit environ 10% des réserves mondiales de change.

La Russie, la Turquie et le Kazakhstan ont été le plus actifs sur le marché puisque les banques centrales de ces trois pays représentent 86% des achats d'or de l'ensemble des institutions monétaires sur le premier semestre.

Selon le WGC, plusieurs facteurs expliquent cette forte demande des banques centrales pour la relique barbare. L'institution basée au Royaume-Uni cite notamment la volonté de diversification par rapport au dollar américain, l'augmentation du solde des réserves de changes dans certains pays et le fait que certaines banques utilisent l'or comme un actif à part entière pour assurer de la liquidité ou générer des rendements.

Le WGC s'attend ainsi à ce que la consommation d'or des banques centrales reste dynamique. La diversification continuera d'être un moteur important de la demande, de même que la transition vers un système de réserves monétaires multipolaires au cours des prochaines années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.