Les discussions commerciales Etats-Unis-Chine vont reprendre la semaine prochaine à Washington

Les discussions commerciales Etats-Unis-Chine vont reprendre la semaine prochaine à Washington©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 15 février 2019 à 16h29

Le dernier volet des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine a pris fin ce jour à Pékin, les pourparlers devant reprendre, à Washington cette fois, dès la semaine prochaine. Le président chinois Xi Jinping a même rencontré ce jour le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ainsi que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Les discussions semblent s'être bien déroulées dans l'ensemble, mais certaines pierres d'achoppement subsisteraient.

Progrès constatés

Xi a confirmé que les échanges allaient donc se poursuivre aux États-Unis la semaine prochaine, tout en relevant les "importants progrès" récents. Mnuchin a évoqué pour sa part deux jours de réunions 'productives', sans toutefois détailler sa pensée. Lighthizer, lui, s'est montré prudent, faisant cependant état d'avancées sur des questions jugées 'très importantes' et 'difficiles'.

La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, très active ces derniers jours, a affirmé que les deux superpuissances allaient poursuivre leur travail sur toutes les questions en suspens. "Ces discussions détaillées et intensives ont mené à des progrès entre les deux parties", a remarqué la porte-parole à propos des récents échanges. Les deux pays se seraient concentrés cette semaine sur les questions technologiques et de droits de propriété intellectuelle, les services, l'agriculture, les barrières non-tarifaires ou encore les devises. Sanders précise également que la Chine et les USA ont discuté de potentiels achats de biens et de services américains par Pékin, afin de réduire le "large et persistant" déficit commercial des Etats-Unis avec son 'partenaire'.

Un accord enfin envisageable ?

L'agence chinoise 'Xinhua' a affirmé également ce jour que les USA et la Chine étaient parvenus à s'entendre sur certaines questions essentielles durant les négociations. Une discussion approfondie aurait même eu lieu à propos d'un protocole d'accord global concernant les questions économiques et commerciales.

Une source de l'agence Reuters nuance toutefois le propos, précisant qu'il y aurait encore beaucoup de distance entre les parties sur les questions structurelles et concernant l'application de l'accord éventuel.

Trump prêt à prolonger la trêve si nécessaire

Donald Trump envisagerait pour sa part de repousser de 60 jours la date-butoir du 1er mars pour l'augmentation des tarifs douaniers appliqués aux importations chinoises, a affirmé hier l'agence Bloomberg, citant des sources anonymes. Il s'agirait bien évidemment de se donner plus de temps pour peaufiner un accord commercial exhaustif. Trump a également confié avant-hier aux journalistes que les négociations progressaient "très bien".

En revanche, notons tout de même que l'éditeur en chef du 'Global Times' chinois, Hu Xijin, citant une source proche des discussions, a estimé sur Twitter que les spéculations relatives à cette extension étaient "inexactes". Reuters croit savoir pour sa part que la Maison Blanche serait "furieuse" de ces rumeurs.

Donald Trump, désireux sans doute de calmer les marchés financiers, a adouci le ton cette semaine. Le président américain a affirmé mardi qu'en cas de progrès notables dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, il pourrait accorder un petit délai supplémentaire, au delà du 1er mars, avant de relever les droits de douane sur les produits chinois.

Rappelons que les USA entendaient jusqu'alors relever ensuite - en l'absence d'accord le 1er mars à minuit - de 10 à 25% les droits de douane imposés sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés. "Si nous sommes proches d'un accord (...) je me vois bien donner du mou pendant un temps", a déclaré Donald Trump à des journalistes lors d'une réunion de membres de son cabinet, tout en soulignant qu'il préférerait ne pas avoir à le faire.

Le président américain a répété par ailleurs cette semaine qu'il espérait toujours rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping, pour conclure formellement un accord le moment venu. Il y a quelques jours, la Maison Blanche avait exclu une nouvelle rencontre avant cette date-butoir du 1er mars... Stephen Censky, secrétaire adjoint américain à l'agriculture, a indiqué avant-hier que Trump et Xi devraient se rencontrer en mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.