Les Hôtels Baverez : les revenus et bénéfices sur 9 mois s'effondrent

Les Hôtels Baverez : les revenus et bénéfices sur 9 mois s'effondrent©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 novembre 2020 à 06h57

Le chiffre d'affaires des trois établissements Les Hôtels Baverez s'élève à 4,8 millions d'euros au 30 septembre 2020 (24,4 ME au 30 septembre 2019), soit une diminution de -80,15%.

L'Hôtel Regina, fermé depuis le 17 mars 2020, est resté fermé sur ce 3e trimestre, les réservations engrangées ne permettant pas une réouverture sans aggraver les pertes de la société. L'Hôtel Majestic - Spa a rouvert ses appartements mi-septembre 2020. Son taux d'occupation cumulé au 30 septembre 2020 s'établit à 21,23% avec un prix moyen de 319,24 euros (71,82% et 365,52 euros au 30 septembre 2019). L'Hôtel Raphael n'a pas rouvert ses portes depuis le 17 mars. Il n'a pu accueillir qu'un évènement qui a généré les 12 kE de chiffre d'affaires sur septembre.

Le Taux d'Occupation d'ensemble sur chambres disponibles s'établit à 16,96% au 30 septembre 2020 (74,87% au 30 septembre 2019). Le prix moyen hors taxes, s'élève à 351,93 euros pour 394,58 euros l'an dernier à la même date, mais le RevPar global (Revenu par chambre) s'établit à 59,70 euros. Il était de 295,41 euros hors taxes au 30 septembre 2019

Le résultat net sur 9 mois est une perte de -7,27 ME (+1,5 ME au 30 septembre 2019).

Au 30 septembre, la trésorerie active s'élève à 9 ME et les emprunts en cours présentent un solde de 15,3 ME. Le montant des actifs immobilisés après amortissements s'élève à 40 ME et le montant des capitaux propres hors résultat au 30 septembre 2020 s'élève à 38 ME.

Impact sanitaire

La crise sanitaire de la Covid 19 impacte très lourdement l'activité touristique et des hôtels en particulier. La mise en confinement obligatoire a conduit Les Hôtels Baverez à fermer les 3 hôtels dès le 17 mars après le départ des derniers clients. Lorsque les visites touristiques et les voyages d'affaires pourront reprendre avec l'ouverture des aéroports et des frontières, les hôtels pourront redémarrer leurs activités.

La société a recours au dispositif de chômage partiel depuis le 19 mars, et souhaite pouvoir en bénéficier jusqu'au 31 décembre dans les conditions actuelles. Elle étudie la mise en oeuvre du dispositif d'Activité Partielle Longue Durée. Elle a obtenu le report des échéances de l'emprunt en cours pendant 6 mois et a souscrit un Prêt Garanti par l'Etat (PGE) à hauteur de 7 ME dont les fonds ont été mis à disposition le 5 mai 2020.

Au 30 septembre 2020 la trésorerie disponible de la société s'élève à 9 ME, incluant le PGE, le remboursement du CICE 2016 obtenu en mai 2020 ainsi que les remboursements des crédits de TVA de mars à août, et lui permet de faire face à ses échéances.

Sollicitations d'emprunts

Afin de faire face à cet arrêt quasi complet de l'activité du fait de la pandémie de Covid 19 et du non-retour des touristes dans la capitale, les administrateurs de la société ont décidé de souscrire un PGE Saison, ou Prêt Garanti par l'Etat complémentaire, basé sur les 3 meilleurs mois de chiffres d'affaires de l'année 2019 tel que cela est autorisé pour les entreprises du secteur. Une demande a d'ores et déjà été faite aux banques pour un PGE Saison de 3,8 ME.

Le Conseil d'administration du 8 septembre a également décidé de solliciter un Prêt Tourisme auprès de la BPI (Banque Publique d'Investissement).

La société étudie toutes les aides et dispositifs qui s'offrent à elle, étant précisé que de nombreuses dispositions sont limitées par des conditions spécifiques, et notamment des seuils d'effectifs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.