Les indices flash IHS Markit confirment le recul de l'activité dans le secteur privé français

Les indices flash IHS Markit confirment le recul de l'activité dans le secteur privé français©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 février 2021 à 09h15

Le recul de l'activité s'est intensifié dans le secteur privé français, en raison du maintien des restrictions relatives à l'épidémie de Covid-19. Les résultats de l'enquête PMI IHS Markit indiquent toutefois des tendances divergentes au niveau sectoriel. L'activité a en effet continué de reculer dans le secteur des services, et ce à un rythme élevé, le taux de contraction affichant son plus haut niveau depuis novembre dernier. Certains répondants font notamment état de la fermeture prolongée de leur entreprise dans le cadre des mesures de lutte contre la Covid-19. La production a en revanche légèrement augmenté dans le secteur manufacturier.

Le recul de l'activité s'est intensifié dans le secteur privé français, en raison du maintien des restrictions relatives à l'épidémie de Covid-19. Les résultats de l'enquête PMI IHS Markit indiquent toutefois des tendances divergentes au niveau sectoriel. L'activité a en effet continué de reculer dans le secteur des services, et ce à un rythme élevé, le taux de contraction affichant son plus haut niveau depuis novembre dernier. Certains répondants font notamment état de la fermeture prolongée de leur entreprise dans le cadre des mesures de lutte contre la Covid-19. La production a en revanche légèrement augmenté dans le secteur manufacturier.

L'Indice flash de l'activité de services en France s'est ainsi replié à 43,6 en février (47,3 en janvier), sur un plus bas de 3 mois et nettement en-deçà du consensus (47), tandis que l'Indice PMI flash de l'industrie manufacturière s'est redressé de 51,6 à 55 en février (51,5 de consensus), sur plus haut de 3 ans. L'Indice Flash Composite de l'activité globale ressort enfin à 45,2 en février (47,7 en janvier), au plus bas depuis 3 mois et inférieur aux attentes (47,5).

Eliot Kerr, économiste à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête: "les données PMI continuent de mettre en évidence les répercussions de la crise du Covid19 sur le secteur privé français. Les tendances ont toutefois divergé à l'échelon sectoriel, les contractions de l'activité et des nouvelles affaires s'étant en effet circonscrites au secteur des services, où de nombreuses entreprises demeurent temporairement fermées, conformément aux restrictions actuellement en vigueur. Le secteur manufacturier semble en revanche s'être engagé sur la voie de la reprise, comme l'indiquent la plus forte hausse des nouvelles commandes depuis deux ans et demi ainsi qu'une croissance soutenue de la production".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.