Les japonais vont apporter 500 ME au nouvel Areva

Les japonais vont apporter 500 ME au nouvel Areva©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 février 2017 à 08h52

Des étapes décisives ont été franchies dans l'optique de la recapitalisation d'Areva. Décalage horaire oblige, ce sont les groupes japonais impliqués dans l'opération qui ont communiqué les premiers dans la nuit. Mitsubishi Heavy Industries s'est engagé à prendre une part minoritaire de "NewCo", l'entité qui hébergera les actifs de la filière du combustible nucléaire qui naîtra des ruines d'Areva. MHI va acquérir 5% du tour de table pour 250 millions d'euros, ce qui permet de confirmer que "NewCo" est valorisée 5 milliards d'euros. Par cet investissement, le japonais entend renforcer des liens déjà forts avec le groupe français, qui se sont matérialisés aussi bien dans la co-entreprise créée en 1991 dans le cycle du combustible nucléaire que dans le co-développement du réacteur ATMEA1. MHI a par ailleurs précisé qu'il est également en négociations pour entrer au capital d'Areva NP, la division centrée sur les réacteurs qui va être rachetée par EDF.

Les discussions n'ont en revanche pas été finalisées avec Japan Nuclear Fuel, mais 'Kyodo' a révélé que le groupe nippon allait lui aussi prendre 5% du capital de NewCo en versant 250 ME. Un porte-parole de la société, interrogé vers 4h00 ce matin par Bloomberg, a confirmé que la touche finale devait être mise à un accord portant sur 5% du capital. Il n'a pas précisé de montant mais on imagine mal les deux groupes japonais ne pas être logés à la même enseigne. Areva a pour sa part annoncé vers 8h30 que MHI et JNF allaient injecter ensemble 500 ME, ce qui confirme le co-investissement.

L'ancien champion français du nucléaire va être divisé en deux et bénéficiera d'une importante injection de fonds pour se remettre en selle. La Commission européenne a donné son feu vert au montage le 10 janvier dernier. Ce matin, Areva précise que l'augmentation de capital de NewCo sera de 3 milliards d'euros et se fera en deux temps. La première étape, après la levée de deux conditions préalables fixées par Bruxelles, consiste à la souscription par l'État français d'une première augmentation de capital réservé de 2,5 MdsE. La seconde, qui doit intervenir après la cession d'Areva NP à EDF, verra entrer les deux japonais au capital. D'autres prétendants pourraient suivre. "Le capital de NewCo reste ouvert à d'autres investisseurs stratégiques qui s'inscriraient dans le même cadre que les accords en cours de finalisation", a précisé le groupe dans son communiqué. La "NewCo", qui sera vraisemblablement rebaptisée prochainement pour éviter de traîner trop longtemps ce vilain patronyme, sera recentrée sur l'ancienne Cogema, avec quelques ajustements.

 
0 commentaire - Les japonais vont apporter 500 ME au nouvel Areva
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]