Les premières redevances arrivent en 2018 pour Nicox

Les premières redevances arrivent en 2018 pour Nicox©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 07h56

Une étape forte en symbole a été franchie hier pour Nicox. Son partenaire américain Bausch + Lomb a commencé hier à distribuer aux grossistes la solution ophtalmique Vyzulta aux Etats-Unis. Le second médicament approuvé du laboratoire, le Zerviate, sera lui lancé fin 2018. Les ventes des deux traitements et les 41 millions d'euros détenus en caisse à fin novembre 2017 devraient permettre à Nicox de financer sa transition vers une société pharmaceutique spécialisée dans l'ophtalmologie capable de s'autofinancer, après avoir passé des années à solliciter actionnaires et investisseurs.

Compte tenu des accords passés avec Bausch + Lomb (Vyzulta) et Eyevance Pharmaceuticals (Zerviate), les premières redevances vont commencer à tomber en 2018. La société est aussi éligible à certains paiements d'étape liés aux ventes et au développement. Nicox souligne que le Vyzulta va se frotter à des produits actuellement sur le marché qui génèrent des centaines de millions de dollars de vente (Travatan Z, 570 M$ en 2016 et Lumigan 687 M$ en 2016). La société pense que les brevets américains pourraient être étendus de leur terme actuel de 2025 jusqu'à 2030. Pour Zerviate, Eyevance va s'attaquer à un des traitements topiques oculaires antiallergiques estimé à 700 M$. Le produit est protégé par des brevets jusqu'en 2030 et 2032. Nicox cherche un partenaire hors des Etats-Unis.

En parallèle, le laboratoire poursuit sa recherche sur d'autres candidats. Il prévoit de soumettre un projet d'essai clinique à la FDA en 2018 concernant la phase II de NCX 470, son traitement du glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire, qui pourrait avoir un effet supérieur à celui de Vyzulta. Le dossier d'IND est attendu pour l'été prochain. Sur NCX 4251, Nicox vise aussi une IND en appui d'une phase II l'année prochaine ou au début de la suivante. Le candidat cible les épisodes d'exacerbation aigüe de la blépharite, une pathologie oculaire courante. D'autres programmes de recherche moins avancés sont en cours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.