Les sanctions américaines contre Moscou provoquent une envolée de l'aluminium

Les sanctions américaines contre Moscou provoquent une envolée de l'aluminium©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 avril 2018 à 08h38

Les dernières sanctions de Washington à l'encontre de plusieurs groupes et entités russes ainsi que des hommes d'affaires et des responsables politiques proches de Vladimir Poutine ne sont pas sans conséquences sur le marché des matières premières. La plus marquante est à trouver du côté de l'aluminium qui se négocie à près de 2.241 dollars la tonne à Londres, au plus haut depuis la fin janvier. Le métal a gagné plus de 10% en trois jours, signant son plus gros rallye en l'espace de 30 ans!

Parmi les personnes dans le viseur de la Maison Blanche figurent en effet l'oligarque Oleg Deripaska et sa société Rusal, premier production mondial d'aluminium en dehors de Chine. Le London Metal Exchange et le CME Group (Chicago Mercantile Exchange) ont déjà tous deux annoncé qu'ils prenaient des mesures pour restreindre les marques d'aluminium de Rusal.

"Il y a beaucoup de panique et d'incertitude. Les acheteurs se démènent pour essayer de remplacer le métal là où ils peuvent, pour combler le vide laissé par le fait qu'ils n'ont plus accès au métal d'origine russe", déclare à Reuters Robin Bhar, responsable de la recherche sur les métaux à la Société Générale à Londres. "Cela ne semble être que le début (du rallye). Étant donné qu'il s'agit d'un marché équilibré, sinon tendu, je ne vois pas comment vous pouvez facilement remplacer ce métal d'origine russe manquant à court terme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.