"Les taux de change ne font pas partis des objectifs de la BCE" selon Mario Draghi

"Les taux de change ne font pas partis des objectifs de la BCE" selon Mario Draghi©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 15h01

Depuis Francfort, Mario Draghi tient depuis 14h30 la conférence de présentation de la décision de la BCE sur ses taux et son programme de rachat d'actifs. Répondant aux questions des journalistes sur la volatilité de l'euro et les incidences de sa vigueur sur l'inflation, le dirigeant explique que la reprise économique (grâce notamment à la politique monétaire) ainsi que les changements, tels que perçus par le marché, dans la communication de la BCE expliquent notamment l'évolution récente des taux de change.

"Les taux de change ne font pas partis des objectifs de la BCE mais sont un paramètre important à surveiller pour la croissance et la stabilité des prix. Il est trop tôt pour dire si cette volatilité a eu un impact sur l'inflation", selon Mario Draghi. "La volatilité récente des taux de change représente une source d'incertitude qui nécessite un suivi par rapport aux répercussions potentielles sur les perspectives à moyen terme de la stabilité des prix", avait affirmé un peu plus tôt le dirigeant.

En outre, "la pression sur les prix reste modérée, l'inflation sous-jacente ne présente aucune pression convaincante à la hausse, la hausse des salaires reste pour le moins contenue..." Il n'y a donc pas de quoi remettre en cause le programme de rachat d'actifs selon le patron de l'Institution. "Et il n'est pas encore temps de crier victoire pour la BCE".

Concernant le fameux QE, Mario Draghi explique que "la BCE ne favorise aucun pays par rapport à un autre dans le cadre de son QE. Il ne faut pas se baser sur les flux d'achats récents mais sur le long terme. La BCE détient par exemple à l'heure actuelle plus de titres allemands que ce qu'elle devrait par rapport à la participation de l'Allemagne au capital de la BCE. La composition s'écarte par moment de la participation du capital mais elle reflète la flexibilité du programme".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU