Litige Airbus/Boeing : Washington met la pression pour un accord d'ici à juillet

Litige Airbus/Boeing : Washington met la pression pour un accord d'ici à juillet
Le premier Beluga XL à l'assemblage à Toulouse fin 2016.

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 23h50

Katherine Tai, la représentante américaine au Commerce, a insisté mercredi sur la nécessité de nouer un accord avec Bruxelles d'ici à début juillet, afin de régler le vieux conflit sur les subventions publiques qui oppose Airbus et Boeing. Faute d'un accord rapide, elle a cependant laissé entendre, lors d'une audition devant le Sénat américain, que la guerre des taxes douanières entre l'UE et les Etats-Unis pourrait reprendre.

Katherine Tai, la représentante américaine au Commerce, a insisté mercredi sur la nécessité de nouer un accord avec Bruxelles d'ici à début juillet, afin de régler le vieux conflit sur les subventions publiques qui oppose Airbus et Boeing. Faute d'un accord rapide, elle a cependant laissé entendre, lors d'une audition devant le Sénat américain, que la guerre des taxes douanières entre l'UE et les Etats-Unis pourrait reprendre.

"J'ai été très claire sur le fait que nous souhaitions résoudre ce conflit dans les quatre mois", a ainsi déclaré Katherine Tai aux sénateurs. Interrogée sur la possibilité de remettre en place les droits douaniers, elle a répondu: "ce que j'ai dit à mes homologues, c'est que nous prenons très au sérieux ce délai de quatre mois. Nous avons donc vraiment besoin de résoudre ces différends", a-t-elle ajouté, laissant entendre que les deux partis étaient encore loin d'un accord.

Washington et Bruxelles avaient décidé début mars de suspendre pour une durée de quatre mois les droits de douane qu'ils s'infligent dans ce différend opposant l'avionneur européen Airbus à son rival américain Boeing depuis plus de 15 ans.

La suspension décidée en mars porte sur les surtaxes imposées depuis octobre 2019 par l'administration de Donald Trump, qui avait transformé ce vieux litige commercial en une arme politique dans le cadre de sa politique protectionniste. Washington avait surtaxé quelque 7,5 milliards de dollars (6,3 milliards d'euros) d'exportations européennes vers les Etats-Unis, dont notamment une surtaxe de 25% sur le vin, le fromage et l'huile d'olive européenne...

En novembre 2020, l'UE avait en représailles mis en place des droits de douane sur 4 Mds$ d'exportations américaines vers l'UE, ce qui avait déclenché une nouvelle vague de surtaxes de la part de Washington.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.