Lucibel : la perte nette du Groupe s'établit à 1.820 KE

Lucibel : la perte nette du Groupe s'établit à 1.820 KE©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 10 avril 2018 à 08h11

Sur l'exercice 2017, le chiffre d'affaires du Groupe s'élève à 19.369 KE contre 27.138 KE sur l'exercice 2016. Cette évolution s'explique : pour 5 ME, par le désengagement du Groupe de l'activité non stratégique mise en place en 2016 dans le cadre du dispositif des Certificats d'Economie d'Energie (CEE), pour plus d'1 ME, par les sorties du périmètre de consolidation, au cours de l'exercice 2016, des sociétés Citeclaire et Lucibel Middle East.

Après l'attentisme fort lié au contexte préélectoral qui a affecté en début d'année le niveau d'activité de ses filiales Procédés Hallier et Cordel, le Groupe a enregistré au 2nd semestre 2017 des commandes significatives notamment sur l'entité Cordel, pour du matériel fourni et posé...
La demande a été si forte que le Groupe n'a pas été en mesure d'achever toutes les installations et donc de facturer l'ensemble des commandes avant le 31 décembre 2017, entrainant un report de chiffre d'affaires d'environ 1 ME sur 2018.

En dépit d'une concurrence forte sur l'ensemble de ses marchés, le Groupe a augmenté légèrement son taux de marge brute qui s'établit à 48,6% du chiffre d'affaires sur l'exercice 2017 contre 48% sur 2016.

Afin de conserver une structure de coûts en adéquation avec son activité, le Groupe a poursuivi son plan de réduction des charges opérationnelles : celles-ci s'élèvent à 10.368 KE en 2017 contre 10.971 KE sur l'exercice 2016. Du fait de la baisse d'activité enregistrée en début d'année, le Groupe enregistre une perte EBITDA de 964 KE. Après intégration du résultat financier, la perte nette du Groupe s'établit à 1.820 KE.

Après imputation du résultat de l'exercice, les fonds propres du Groupe s'élèvent à 14,9 ME au 31 décembre 2017 et intègrent notamment l'incidence de l'augmentation de capital clôturée en avril 2017, d'un montant net de 4,2 ME.

Au 31 décembre 2017, compte tenu d'une trésorerie brute disponible de 4,7 ME, l'endettement financier net du Groupe se limite à un peu plus de 2,2 ME, ce qui représente 15% des capitaux propres consolidés au 31 décembre 2017 (gearing de 0,15).

Perspectives 2018

En mars 2017, Lucibel a annoncé la structuration du Groupe autour de deux Business Units : le périmètre de la Business Unit Lighting comprend l'ensemble des activités du Groupe dans l'éclairage LED, tandis que la Business Unit Interactive Technologies regroupe les activités les plus innovantes du Groupe ; sa mission consiste à concevoir et commercialiser des solutions à forte valeur ajoutée s'appuyant sur la technologie LED mais dont les fonctionnalités vont au-delà de l'éclairage.
Le Groupe indique que l'activité de la Business Unit Lighting est restée rentable sur 2017 en dépit d'un contexte difficile. La perte du Groupe sur l'exercice s'explique donc par la perte enregistrée par la Business Unit Interactive Technologies, qui a nécessité, en 2017, des dépenses et investissements significatifs.

Pour 2018, le Groupe a identifié plusieurs axes de développement pour sa Business Unit Lighting, notamment:
La poursuite du développement de nouveaux segments de marché : en 2017, Cordel s'est positionnée sur la rénovation de l'éclairage d'entrepôts. Ainsi, Cordel a, d'ores et déjà, installé ses solutions d'éclairage dans 3 entrepôts depuis le début de l'année 2018 et d'autres dossiers sont à l'étude. Procédés Hallier, dont l'expertise acquise dans le monde de la muséographie est reconnue, dispose d'un avantage compétitif auprès des hôtels et boutiques de luxe, dont les contraintes et les exigences sont très proches de celles des musées.

La Business Unit Lighting profite de toutes les innovations du Groupe. Par exemple, Cordel présente à ses clients, grandes enseignes nationales, la technologie VLC (Visible Light Communication) qui permet d'envoyer à un client présent dans un point de vente du contenu ciblé, via son smartphone. De la même façon, Procédés Hallier a intégré cette technologie VLC dans son offre et un premier projet est en cours de réalisation. Les avancées technologiques de Lucibel sont ainsi immédiatement portées par les équipes commerciales de la Business Unit Lighting, à savoir le LiFi (technologie permettant d'accéder à internet par la lumière), et Cronos, luminaire qui reproduit le cycle de la lumière naturelle et favorise le bien-être et l'efficacité au travail de ses utilisateurs.

En 2018, la Business Unit Interactive Technologies va accélérer son développement avec notamment la mise sur le marché, en septembre 2018, de la 2ème génération de sa solution LiFi. Le groupe Lucibel reste pionnier sur cette technologie, en l'ayant commercialisée auprès d'environ soixante-dix clients dans des environnements très divers (banques, industries, hôpitaux, sièges sociaux d'entreprise, ...). Parmi les premiers clients de cette solution "LiFi by Lucibel" figurent Arkea Crédit Mutuel, Orange, Thales, Alstom, GRT Gaz, SNCF, Citelum et Nexity.

Les clients sont unanimes sur les bénéfices apportés par cette solution qui permet, notamment, une grande sécurité dans l'échange des données. La 2ème génération de cette solution LiFi présentera des performances techniques améliorées et un prix de commercialisation qui permettra d'initier des déploiements sur les installations pilotes réalisées avec la 1ère génération "LiFi by Lucibel".
Le Groupe continue à travailler sur les nombreux cas d'usage dans lesquels cette technologie pourrait s'intégrer. Par exemple, en permettant une localisation précise jusqu'au cm, le LiFi s'avère être une solution pertinente pour les acteurs de la logistique qui souhaitent étendre l'utilisation de la robotique à la gestion de leurs entrepôts. Au-delà de ces cas d'usage, la technologie LiFi pourra être amenée à jouer un rôle majeur dans le développement de "l'Internet des Objets" (IoT : Internet of Things).

Afin d'accélérer les développements de sa technologie VLC (Visible Light Communication), le Groupe LUCIBEL a décidé d'intégrer, au 1er janvier 2018, au sein de sa Business Unit Interactive Technologies, les 4 salariés de SLMS, joint-venture constitué avec Schneider Electric en 2015, pour développer et promouvoir le VLC. Cette technologie de communication par la lumière offre une double fonctionnalité : en localisant très précisément un client équipé d'un smartphone, elle permet l'envoi d'informations contextualisées qui vont enrichir le parcours client dans un magasin et augmenter le taux de transformation client dans le point de vente.

La technologie VLC offre également la possibilité de géolocaliser un utilisateur à l'intérieur d'un bâtiment (gare, aéroport, immeuble de bureaux) ou d'un centre commercial, afin de lui offrir un service de guidage intérieur complémentaire aux services de géolocalisation déjà existants (GPS, Googlemap, ...) qui, eux, ne sont fonctionnels qu'en extérieur.
La Business Interactive Technologies intègre également l'activité Line 5 qui commercialise, par le biais d'un réseau de vente directe, des produits cosmétiques utilisant la technologie LED. Cette activité enregistre une très forte croissance de ses ventes (plus de 60% de croissance sur 2017), tendance confirmée sur le 1er trimestre 2018. Au cours du 2ème trimestre 2018, Line 5 va élargir son offre en mettant sur le marché Hypnos, le 1er luminaire d'aide à l'endormissement. Conçu avec des médecins, Hypnos favorise la sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil, en fin de journée ce qui permet de faciliter l'endormissement et d'améliorer la qualité du sommeil. Cette innovation devrait encore soutenir la croissance de cette activité, qui vise plus d'1 MEUR de chiffre d'affaires sur 2018.

Prochaines publications :
27 juillet 2018 avant Bourse : Chiffre d'affaires semestriel
8 octobre 2018 avant Bourse : Résultats du 1er semestre 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.