Lucibel reste dans le rouge en 2020

Lucibel reste dans le rouge en 2020
Principe de connexion Lifi de Lucibel

Boursier.com, publié le mardi 13 avril 2021 à 08h12

Fortement pénalisé par la crise, Lucibel a réduit sa perte nette l'an passé malgré un chiffre d'affaires en retrait de 24,7% à 10,2 ME. La crise sanitaire a conduit à l'arrêt complet de l'activité du Groupe pendant 2 mois et à un net ralentissement de celle-ci sur le 2nd semestre 2020 alors que le Groupe bénéficiait d'une dynamique commerciale forte initiée sur l'exercice 2019 et qui s'est prolongée sur les 2 premiers mois de l'exercice 2020. La perte nette s'établit à 2,569 ME contre -12 ME en 2019.

Fortement pénalisé par la crise, Lucibel a réduit sa perte nette l'an passé malgré un chiffre d'affaires en retrait de 24,7% à 10,2 ME. La crise sanitaire a conduit à l'arrêt complet de l'activité du Groupe pendant 2 mois et à un net ralentissement de celle-ci sur le 2nd semestre 2020 alors que le Groupe bénéficiait d'une dynamique commerciale forte initiée sur l'exercice 2019 et qui s'est prolongée sur les 2 premiers mois de l'exercice 2020. La perte nette s'établit à 2,569 ME contre -12 ME en 2019.

En dépit du contexte économique, le spécialiste des produits et solutions d'éclairage de nouvelle génération est parvenu à améliorer de façon significative son taux de marge brute, qui passe sur un an de 43,5% à 46,1%. Cette belle performance s'explique par les efforts d'optimisation continue des coûts de fabrication sur les sites de Barentin et Montreuil, et par la bonne tenue, sur le marché, des prix des produits de Lucibel, malgré une pression concurrentielle forte. En effet, depuis la crise sanitaire, Lucibel ressent que le " Made in France " est mieux valorisé par les clients, ce qui conforte le Groupe dans sa décision stratégique, prise en 2014, de relocaliser en France l'assemblage de ses produits.

Significatifs, les efforts réalisés par le Groupe pour maîtriser ses charges d'exploitation n'ont pas permis de compenser suffisamment la baisse d'activité induite par la crise sanitaire dont les deux mois d'arrêt complet. Sur l'exercice 2020, l'excédent brut d'exploitation ressort malgré tout en perte contenue de 1,662 ME, contre une perte de 700.000 euros en 2019.

Au 31 décembre 2020, les capitaux propres consolidés s'élèvent à 1,4 ME. Compte tenu d'une trésorerie brute disponible de 2,5 ME au 31 décembre 2020, l'endettement financier net du Groupe s'élève à 2,3 ME, ce qui représente 163% des capitaux propres consolidés à fin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.