Luxe : de retour sur les niveaux d'octobre 2019

Luxe : de retour sur les niveaux d'octobre 2019
Kering (ex-PPR) Logo

Boursier.com, publié le vendredi 28 février 2020 à 10h14

Dans un marché de nouveau fortement baissier qui chute de plus de 3% sur le CAC40 ce vendredi, les valeurs du luxe perdent encore beaucoup de terrain à l'image de Kering en recul de 3,3% à 495 euros, de retour sur ses niveaux d'octobre dernier. L'inquiétude autour de la propagation de l'épidémie de coronavirus dans le monde fait plier les secteurs les plus vulnérables comme le transport, le tourisme ou encore le luxe. Parmi les dernières notes de brokers, Citigroup a abaissé son cours cible sur Kering de 675 à 635 euros. AlphaValue reste malgré tout à "accumuler", mais avec un objectif de cours qui a été ramené de 445 à 427 euros. Jefferies affirme de son côté que l'évaluation de l'effet de l'épidémie sur les revenus des marques de luxe reste un "territoire inexploré", mais il est probable qu'il soit plus important que prévu... Même les groupes les "mieux équipés" risquent d'en souffrir, selon le broker, qui a réduit sa cible sur Kering de 680 à 666 euros.

Goldman Sachs, pour sa part, s'attend à ce que la dynamique du secteur du luxe s'arrête cette année en raison de l'épidémie de coronavirus, et voit même un risque de contraction si une reprise ne se produit pas au cours du deuxième semestre... Toutefois, Goldman considère que l'impact négatif sur la demande est "temporaire", et que les marques devraient récupérer les ventes perdues "en fonction de la force de la marque, de la catégorie de produit et de la durée de la perturbation". Pour l'ensemble du secteur, la banque prévoit désormais une croissance moyenne nulle à taux de change constant pour l'année 2020 (contre +5% auparavant), avant une éventuelle reprise en 2021. Le courtier a ajusté son objectif de 448 à 444 euros et de de 608 à 613 euros sur LVMH et Kering.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.