LVMH : analystes en soutien

LVMH : analystes en soutien©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 mars 2021 à 11h08

A contre-courant, LVMH avance de 0,6% à 560,9 euros en ce début de semaine. Le numéro un mondial du luxe bénéficie du soutien de plusieurs analystes qui ont revu leur objectif à la hausse sur le dossier. Bernstein a ainsi revalorisé le titre de 550 à 625 euros tout en restant à 'surperformer' tandis que Stifel a repris le suivi de l'action avec un avis 'conserver' et 625 euros dans le viseur. Oddo BHF a de son côté porté sa cible de 575 à 608 euros ('surperformer').

A contre-courant, LVMH avance de 0,6% à 560,9 euros en ce début de semaine. Le numéro un mondial du luxe bénéficie du soutien de plusieurs analystes qui ont revu leur objectif à la hausse sur le dossier. Bernstein a ainsi revalorisé le titre de 550 à 625 euros tout en restant à 'surperformer' tandis que Stifel a repris le suivi de l'action avec un avis 'conserver' et 625 euros dans le viseur. Oddo BHF a de son côté porté sa cible de 575 à 608 euros ('surperformer').

A la suite d'un contact avec la société, l'analyste affirme que la force maintenue de la croissance en Asie et une très bonne tenue des US devraient assez aisément contrecarrer l'impact d'un recul toujours contrôlé mais marqué des ventes en Europe (zéro tourisme, près de la moitié des boutiques fermées sur le premier trimestre). Les éléments récents communiqués par Brunello Cucinelli et surtout Burberry laissaient également augurer d'une tendance sous-jacente plus favorable.

LVMH reste la valeur préférée du broker car elle conjugue fondamentaux robustes (qualité de gestion, marques leaders en soft luxury) et potentiel d'appréciation visible à défaut d'être d'ampleur marquée. Le secteur du luxe reste favorisé en Bourse et continue à surperformer le marché en 2021 (il progresse de près de +10% depuis le début de l'année pour un Stoxx 600 à environ +6%) et ce après un parcours déjà flatteur en 2020 (secteur à +18% pour un Stoxx 600 à -4%) d'où des niveaux de valorisation d'ensemble plutôt élevés. Sur la base de ses nouvelles prévisions, le titre se traite sur un ratio VE/EBIT 2021 de 24.7x, soit en dessous du ratio de 26.4x calculé en pondéré pour l'ensemble du secteur européen, et confirme que l'action dispose d'un potentiel de revalorisation en relatif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.