LVMH : dégâts limités en 2020 grâce aux marques phare

LVMH : dégâts limités en 2020 grâce aux marques phare
LVMH luxe logo

Boursier.com, publié le mardi 26 janvier 2021 à 23h35

Le numéro un mondial du luxe LVMH a publié mardi soir ses ventes du 4e trimestre et ses comptes de l'ensemble de l'année 2020. Malgré l'impact important de la crise du coronavirus, le groupe a limité les dégâts grâce à la forte demande pour ses marques phares et à la reprise observée en Chine dès l'été 2020. Autant de facteurs qui ont en partie compensé l'absence de flux touristiques internationaux qui ont plombé les ventes en duty free et les cosmétiques.

Au quatrième trimestre clos fin décembre, le chiffre d'affaires de LVMH s'est établi à 14,3 milliards d'euros, en ligne avec les attentes des analystes. Il ressort en baisse de 3%, à taux de change et périmètre constants, par rapport à la même période de 2019. La division clé de la mode et de la maroquinerie (dont les marques Louis Vuitton et Christian Dior) a affiché une progression de 18% au quatrième trimestre, un chiffre supérieur aux prévisions des analystes (+12%).

"La Mode et Maroquinerie en particulier réalise une performance remarquable, en croissance à deux chiffres au quatrième trimestre tout comme au troisième trimestre. Tandis que l'Europe reste encore pénalisée par la crise, les Etats-Unis connaissent une bonne reprise et l'Asie est en forte croissance", a indiqué LVMH dans un communiqué.

Retour de la croissance espérée en 2021 pour l'ensemble des métiers

Sur l'ensemble de l'exercice écoulé, le bénéfice net s'est contracté de 34%, à 4,7 milliards d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant s'est replié de 28%, à 8,31 MdsE. Le groupe qui compte 75 marques de luxe après le récent rachat du joaillier Tiffany, a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 44,65 MdsE, en baisse de 17% en données publiées et de 16% à taux de change et périmètre constants.

Selon le consensus établi par FactSet, les analystes anticipaient un chiffre d'affaires de 44,9 MdsE, un résultat opérationnel courant de 7,29 MdsE et un bénéfice net de 4,19 MdsE en 2020.

"Dans un contexte qui reste encore très perturbé, LVMH dispose des meilleurs atouts pour s'appuyer en 2021 sur la reprise espérée et retrouver une dynamique de croissance pour l'ensemble de ses métiers", a estimé LVMH.

Le groupe a précisé qu'il proposerait lors de la prochaine assemblée générale le versement d'un dividende de 6 euros au titre de l'exercice écoulé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.