LVMH grimpe après une publication plutôt rassurante

LVMH grimpe après une publication plutôt rassurante©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 avril 2020 à 12h24

LVMH s'adjuge plus de 5% à 361 euros à la mi-journée. Si le marché bondit de plus de 4%, les investisseurs saluent la publication trimestrielle du numéro un mondial du luxe dont l'activité a plutôt mieux résisté que prévu en début d'année. Le groupe, qui avait indiqué fin mars s'attendre à une contraction comprise entre 10 et 20% au cours de trois premiers mois de 2020, a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 10,6 milliards d'euros, en baisse de 15% en données publiées et de 17% en organique.

Pour Jefferies ('neutre'), LVMH apporte "un peu de lumière dans les ténèbres" avec une publication qui n'est pas aussi mauvaise qu'elle aurait pu l'être. Malgré cela, les analystes notent que des inquiétudes subsistent quant à l'impact potentiel au deuxième trimestre des mesures de confinement strictes adoptées en Europe et aux États-Unis.

Bank of America ('acheter') estime que le chiffre d'affaires est conforme aux prévisions mais que les résultats par banche sont bien meilleurs que prévu, en particulier en ce qui concerne la division clé de la mode et de la maroquinerie, qui représente plus de 60% du bénéfice de LVMH. De plus, la société a confirmé son engagement à reprendre Tiffany, qui dopera d'environ 4% le BPA 2020 et offrira une opportunité intéressante de revenus et de marges à moyen terme.

Goldman Sachs ('acheter') note que les commentaires concernant les tendances récentes en Chine continentale sont plus positifs que prévu avec une amélioration de la situation qui s'est accélérée en avril, certaines des grandes marques affichant des ventes en hausse de plus de 50% par rapport à l'année précédente (probablement Louis Vuitton, Dior), bien que les magasins n'aient rouvert que récemment.

"On ne peut qu'espérer que la reprise se fasse graduellement à partir des mois de mai ou juin après un second trimestre qui devrait être encore très affecté par la crise, en particulier en Europe et aux Etats-Unis", a de son côté indiqué le management.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.