Lysogene disposait d'une trésorerie de 18,8 millions d'euros au 31/12

Lysogene disposait d'une trésorerie de 18,8 millions d'euros au 31/12©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 mars 2021 à 08h40

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s'appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), annonce aujourd'hui ses résultats annuels 2020 arrêtés par le conseil d'administration du 30 mars 2021. Les procédures d'audit sur les comptes 2020 ont été effectuées par les commissaires aux comptes de la société.

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s'appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), annonce aujourd'hui ses résultats annuels 2020 arrêtés par le conseil d'administration du 30 mars 2021. Les procédures d'audit sur les comptes 2020 ont été effectuées par les commissaires aux comptes de la société.

Les produits d'exploitation s'élèvent à 16,6 millions d'euros, stables par rapport à 2019, constitués de :
13,4 millions d'euros de revenus provenant de la reconnaissance des paiements d'étape de Sarepta conformément à la norme comptable IFRS ;
3,2 millions d'euros d'autres produits d'exploitation, comprenant principalement le Crédit Impôt Recherche.

Les charges d'exploitation ont atteint 21,7 millions d'euros, stables par rapport à 2019, constituées de :
Frais de recherche et développement de 16,3 millions d'euros, en baisse de 1,3 millions d'euros par rapport à l'année dernière, en raison d'une base de comparaison élevée en 2019 qui comprenait la dotation d'une provision relative à un litige commercial avec un partenaire industriel et un paiement d'étape versé à REGENXBIO au premier trimestre 2019 suite au traitement du premier patient avec LYS-SAF302. En outre, les dépenses cliniques relatives au candidat médicament LYS-SAF302 ont également diminué du fait de la fin de l'enrôlement des patients et des contraintes de déplacement liées au COVID-19, compensant l'augmentation des dépenses sur le programme LYS-GM101 ;
Frais administratifs et commerciaux de 5,4 millions d'euros, en hausse de 1,2 millions d'euros par rapport à 2019. Cette augmentation des dépenses résulte principalement de l'impact en année pleine de l'internalisation de certaines fonctions clés de la Finance et du Business Développement. Pour accompagner sa croissance, la société a également augmenté ses budgets juridique et de business développement, ainsi que ses dépenses de communication avec la refonte de son site internet.
Le résultat financier est quasi-nul (0,01 million d'euros) en 2020 contre 0,8 million d'euros en 2019. Le gain financier en 2019 résultait de taux d'intérêt positifs et de gains de change latents sur les comptes à terme en USD. En 2020, la société n'a plus enregistré de tels gains financiers puisqu'elle a converti en Euros ses comptes à terme libellés en USD afin de se couvrir contre l'évolution négative de l'USD, étant donné que la plupart des dépenses de la Société sont désormais libellées en Euros.
La perte nette de la période s'élève à 5,1 millions d'euros contre 4,3 millions d'euros.
Au 31 décembre 2020, la société disposait d'une trésorerie de 18,8 millions d'euros, récemment renforcée par l'octroi d'un Prêt Garanti par l'État (PGE) de 5 millions d'euros reçu en février 2021. Cette trésorerie lui assure une visibilité financière jusqu'au deuxième trimestre 2022.

Impacts du COVID-19 sur les activités

Dans le cadre de l'étude de phase 2/3 avec LYS-SAF302, l'organisation des visites et le suivi des patients ont été rendus plus difficiles, obligeant la société à soumettre aux autorités sanitaires des mesures urgentes de sécurité et à amender certains protocoles. A titre illustratif, la société a dû réorganiser certaines visites hospitalières de patients en faisant intervenir de nouveaux médecins et en les envoyant dans d'autres hôpitaux. Toute ces nouvelles dispositions ont engendré des coûts cliniques directs supplémentaires pour la Société.

En outre, le démarrage de l'essai clinique avec LYS-GM101, initialement prévu en 2020, a été décalé au premier semestre 2021 du fait du retard pris par les agences dans le cadre des processus de revues réglementaires. Malgré ce décalage de plusieurs mois, Lysogene a dû supporter les coûts relatifs aux paiements contractuels des honoraires de CROs et autres prestataires.
Ces surcoûts cliniques ont été compensés par les économies réalisées sur les frais de déplacement de l'ensemble des collaborateurs, qui ont été considérablement réduits à partir de mars 2020.

Par ailleurs, depuis le début de la pandémie, la Société se conforme strictement aux directives et recommandations gouvernementales. Elle s'attache à préserver l'intégrité et la sécurité de ses salariés et partenaires, des patients et de leur famille.

Karen Aiach, Fondatrice et Présidente-Directrice générale de Lysogene a déclaré : "L'année 2020 a été marquée par des défis d'un nouveau genre avec la pandémie de COVID-19, et je tiens à remercier chaleureusement nos collaborateurs, partenaires et prestataires pour leur résilience dans ces moments difficiles. Malgré ce nouvel environnement, Lysogene a poursuivi l'exécution de ses deux principaux programmes avec la publication de données positives sur les biomarqueurs pour LYS-SAF302 et l'obtention des autorisations réglementaires pour le lancement de l'étude clinique avec LYS-GM101. En outre, nous avons continué à développer notre pipeline avec une nouvelle collaboration avec l'Institut Weizmann pour des approches de thérapie génique pour les maladies de Gaucher neuronopathique et de Parkinson. Enfin, nous avons renforcé notre bilan grâce à une levée de fonds, accueillant de nouveaux investisseurs américains au capital qui valident encore davantage notre technologie." Karen Aiach a ajouté : "L'année 2021 a bien démarré, elle sera marquée par une attention toute particulière portée à l'exécution de nos programmes cliniques et au développement de notre pipeline préclinique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.