Lysogène : trésorerie de 23,8 ME au 30 juin

Lysogène : trésorerie de 23,8 ME au 30 juin©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 25 septembre 2020 à 08h16

Lysogène annonce ses comptes semestriels. Le groupe affiche une trésorerie de 23,8 ME au 30 juin 2020, renforcée par une augmentation de capital de 7,7 ME auprès d'OrbiMed et Sarepta, portant la visibilité financière au T4 2021. Karen Aiach, Fondatrice et PDG, explique : "Au cours du premier semestre 2020 et malgré les difficultés liées à la pandémie de Covid-19, nous avons continué à faire progresser notre pipeline clinique en traitant 19 patients dans notre essai clinique de phase 2/3 dans la maladie de Sanfilippo, en préparant le démarrage de l'essai clinique dans la gangliosidose à GM1, et enfin en renforçant nos programmes de recherche avec la collaboration signée avec le Weizmann Institute of Science. De plus, nous avons procédé à une levée de fonds nous permettant de renforcer notre position financière et accueillir des investisseurs américains de renom dans la santé".

Au premier semestre 2020, la Société a reconnu un chiffre d'affaires de 9,13 ME contre 6,79 ME au premier semestre 2019, provenant de la reconnaissance des paiements d'étape de Sarepta conformément à la norme comptable IFRS 15. Les autres produits d'exploitation, essentiellement constitués du Crédit d'Impôt Recherche (CIR), s'élèvent à 1,52 ME, stables par rapport à l'année dernière.

Les frais de recherche et développement s'élèvent à 7,61 ME contre 8,65 ME au premier semestre 2019, du fait d'une diminution anticipée du nombre de campagnes de production du produit LYS-GM101 sur le premier semestre 2020.

Les frais administratifs et financiers s'élèvent à 2,95 ME contre 1,85 ME l'année précédente. Cette hausse s'explique par l'augmentation des charges de personnel avec le renforcement de l'équipe administrative et financière amorcé fin 2019, des charges externes liées aux honoraires juridique et comptable et aux frais de location des locaux du siège de la Société.

Le résultat net de la période s'élève à 0,23 ME, contre une perte de 1,91 ME au premier semestre 2019, principalement grâce à l'accélération de la reconnaissance du chiffre d'affaires liée au contrat avec Sarepta.

L'épidémie de Covid-19 survenue en décembre 2019 en Chine s'est progressivement propagée à de très nombreux pays du monde, dont la France, où est localisée la Société, et ceux dans lesquels ses essais cliniques sont prévus ou en cours.

Dans ce contexte, le programme LYS-SAF302 a été peu affecté puisque 19 patients ont déjà été traités et la Société a été en mesure de continuer les visites médicales des patients. Pour le programme LYS-GM101, la Société confirme son anticipation de traiter le premier patient au deuxième semestre 2020 malgré des retards pris par les Agences dans les processus de revue réglementaire du fait de la pandémie.

Par ailleurs, depuis le début de la pandémie, la Société se conforme strictement aux directives et recommandations gouvernementales. Elle s'attache à "préserver l'intégrité et la sécurité de ses salariés et partenaires, des patients et de leur famille".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.