M6 : la spéculation se poursuit, le titre grimpe encore fortement

M6 : la spéculation se poursuit, le titre grimpe encore fortement
m6 chaîne télé tv

Boursier.com, publié le lundi 01 février 2021 à 14h13

M6 reste très entouré ce lundi. En hausse de 6,5% à 15 euros, le titre du groupe de médias continue à bénéficier de la spéculation autour de son capital. Citant des sources proches des discussions, Reuters a indiqué vendredi que le géant allemand des médias Bertelsmann avait approché plusieurs candidats potentiels en vue de céder sa participation de contrôle dans le Groupe M6. L'agencé évoquant notamment les noms de Vivendi et d'Altice Europe. TF1 et le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky auraient également été approchés.

A la suite de cette information, RTL Group (détenu à 75% Bertelsmann) a réagi via un bref communiqué de presse en indiquant avoir "déclaré à plusieurs reprises qu'il existe de solides arguments en faveur d'une consolidation dans le secteur européen de la radiodiffusion. RTL Group examine ces options en permanence dans le but de créer de la valeur pour ses actionnaires. Il n'est pas certain que cela puisse conduire à un quelconque type d'accord ou de transaction".

Une déclaration assez floue qui entretient donc le flux acheteur sur le groupe dirigé par Nicolas Tavernost. Comme le rappelle Oddo BHF, M6 est un actif historique et important pour le FCF de RTL Group et Bertelsmann. Seule une valorisation importante pourrait, selon le broker, convaincre la société allemande. Le courtier continue de penser que M6 pourrait toujours être plutôt acquéreur de chaînes (notamment celles d'Altice) et rester dans le giron de RTL Group. L'idée d'une opération plus complexe, avec par exemple la création d'une JV entre deux groupes (par exemple Altice et RTL Group) est aussi possible. Dans tous les cas, la valeur reste une de ses préférées dans l'univers TV européen sur la base d'une approche strictement opérationnelle. De quoi rester à 'surperformer' sur le dossier avec un objectif de cours inchangé de 16,5 euros.

Pour JP Morgan, la vente potentielle par RTL de sa participation dans M6 devrait attirer l'attention du marché sur la possibilité de consolidation dans le secteur et sur la création significative de valeur (cachée?). UBS affirme pour sa part qu'un certain nombre de scénarios différents peuvent exister. RTL doit-il vendre M6 pour aider à financer la récente acquisition de Simon et Schuster par Bertelsmann ou Vivendi cherche-t-il à racheter M6 pour renforcer son pôle TV en France ? Dans ce cas, l'analyste se demande si une reprise de M6 pourrait menacer la position de TF1 en termes de part de marché, ou si Vivendi pourrait chercher à utiliser M6 et la participation dans Mediaset pour consolider le secteur télévisuel européen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.