Maisons du Monde abaisse son objectif de croissance pour 2018

Maisons du Monde abaisse son objectif de croissance pour 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 30 juillet 2018 à 18h03

Maisons du Monde, spécialiste de l'aménagement de la maison, a subi une dégradation de son environnement commercial au deuxième trimestre, ce qui l'amène à mettre à jour ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2018.

À périmètre constant, la croissance des ventes est désormais attendue autour de 8% sur le millésime en cours, reflétant cette dégradation du contexte et un décalage d'ouvertures de magasins - 19 ouvertures nettes prévues en 2018, 6 ouvertures de magasins ayant été décalées au T1 2019. En incluant Modani, la croissance des ventes est prévue supérieure à 10% avec 22 ouvertures nettes de magasins. La marge d'EBITDA est escomptée supérieure à 13% des ventes, inchangée tant à périmètre constant qu'en incluant Modani.

Concernant ses chiffres du 1er semestre, Maisons du Monde fait état de ventes en hausse de 11% à 507 ME incluant Modani, et de 9,8% à périmètre constant. Sur le seul 2ème trimestre, la croissance des ventes à périmètre comparable atteint 4,8%, reflétant un ralentissement conjoncturel.

La marge brute a atteint à 65,0% au premier semestre 2018, contre 65,3% au premier semestre 2017, reflétant une augmentation de la part des ventes de meubles dans le mix produit de Maisons du Monde, comme prévue, et l'intégration de Modani sur la période mai-juin.

L'EBITDA s'est élevé à 48 ME au premier semestre 2018, en hausse de 11,1% par rapport au premier semestre 2017, soit une marge d'EBITDA stable de 9,5%. Cette performance a résulté d'une solide croissance des ventes sur la période, d'un levier opérationnel positif et d'une gestion efficace des coûts, ayant permis à Maisons du Monde d'augmenter ses dépenses publicitaires et de poursuivre ses investissements dans des initiatives de croissance.

Le résultat net a atteint 8,1 ME au premier semestre 2018, par rapport à 6,2 ME au premier semestre 2017, soit une progression de près de 30%.

Le groupe a poursuivi son désendettement au premier semestre 2018, malgré l'acquisition de Modani. Au 30 juin 2018, l'endettement net s'élevait à 213,1 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.