Makheia : comptes 2019 publiés

Makheia : comptes 2019 publiés©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 mai 2020 à 08h03

Le Conseil d'Administration de Makheia du 6 mai a arrêté les comptes certifiés de l'exercice 2019. Dans la lignée des éléments annoncés lors de la publication des résultats du 1er semestre 2019 le chiffre d'affaires et la marge brute sont en repli en comparaison avec 2018.
L'activité 2019 s'est révélée, en effet, particulièrement incertaine marquée, pour le marché de la communication par un climat international instable, le ralentissement de la croissance économique et des signes de ralentissement du marché publicitaire. Les décisions tardives de certains clients dans la mise en oeuvre de leur projet et un mois de décembre économiquement "instable" ont également pénalisé la production prévue fin 2019. A ces facteurs d'instabilité, c'est ajouté le départ d'un grand client historique, qui a décidé de recentrer l'ensemble de son marketing digital dans une autre capitale européenne.

Le chiffre d'affaires consolidé, qui tient compte de l'impact du changement du mode de calcul des temps passés sur les compétitions, s'établit ainsi à 13,9 ME, pour une marge brute de 10,8 ME. Malgré des économies réalisées principalement sur le second semestre qui ont permis de voir les charges de personnel diminuer de 7% à 9,9 ME contre 10,7 ME en 2018 et les autres charges baisser également, le résultat opérationnel courant ressort en perte à -3,97 ME (perte de 0,78 ME en 2018).

Le Groupe a poursuivi ses efforts de restructuration et notamment son plan de réduction des coûts salariaux. La masse salariale devrait attendre 7,1 ME en 2020 soit une baisse de plus de 3,5 ME sur 2 ans. Idem pour la sous-traitance qui devrait également diminuer de plus de 1 ME. Enfin, comme annoncé, le Groupe a réussi à négocier la fin de son bail rue de Saussure et a réuni ses activités parisiennes à une même adresse enregistrant ainsi une baisse de loyer de l'ordre de 400 KE pour 2020.

Par ailleurs, les comptes consolidés 2019 comprennent une dépréciation des goodwill significative s'élevant à près de 4 MEUR, le Groupe ayant décidé de revoir son taux de wacc (de 9% historiquement à 13%) en tenant compte de l'évolution du marché mais aussi intégrant des éléments spécifiques à la société. Cet élément majeur des comptes 2019 ajouté à un résultat opérationnel de -5 ME, engendre un résultat avant impôt de -9,7 ME. Les capitaux propres consolidés s'établissent ainsi à 10 ME, contre 23 ME au 31 décembre 2018.

Réduction de capital motivée par des pertes, par réduction de la valeur nominale des actions et projet d'émission et attribution gratuite de BSA à l'ensemble des actionnaires.

Le Conseil d'Administration va proposer à la prochaine assemblée prévue en juin 2020 de réduire le capital social de la société par imputation d'une partie de la perte de l'exercice en diminuant la valeur nominale de l'action.
Il prévoit enfin de soumettre à l'assemblée une délégation de compétence lui permettant de procéder à une émission et attribution gratuite de BSA au profit des actionnaires. Cette émission permettra notamment à la société d'assurer son développement.

Accord en cours de finalisation avec le porteur des obligations convertibles

Grâce aux négociations menées dans le cadre d'une procédure de conciliation dont Makheia avait demandé l'ouverture pour renégocier sa dette en décembre 2019, un accord est en cours de signature avec le porteur d'obligations convertibles visant à lui permettre de souscrire une augmentation de capital par compensation avec sa créance obligataire exigible. Cette augmentation réservée sera soumise à l'approbation de la prochaine assemblée.

Cet accord prévoit également un décalage d'un an du remboursement de la tranche dont l'échéance initiale était fixée au 31 décembre 2020, qui est désormais alignée sur la dernière tranche échue au 31 décembre 2020.

Crise sanitaire actuelle

La crise liée au Covid-19 et le confinement imposé par le gouvernement a un impact direct sur l'activité de la société. L'évolution très rapide de la pandémie ces dernières semaines, et des décisions politiques prises par les autorités françaises depuis le mois de mars 2020, exposent directement l'activité de Makheia, comme l'ensemble des acteurs économiques de notre pays, aux conséquences de ces décisions. Makheia est également directement tributaire des positions prises par ses clients dans la gestion de cette crise. Le report ou l'annulation d'opérations est à ce jour limité mais le développement commercial est fortement ralenti, dû à l'arrêt quasi général des compétitions dans le secteur.
En interne, un certain nombre de décisions ont été prises pour suspendre tous les déplacements professionnels, et favoriser le télétravail. Des mesures de chômage partiel ont été mises en place dans un volume mis à jour chaque semaine. Les outils de visioconférence permettent de poursuivre une activité clients certes ralentie en liaison avec les différents impacts sur les activités mêmes des clients.
Enfin d'un point de vue financier, la société a demandé à bénéficier des reports d'échéances fiscales, sociales et de prêts, aux rééchelonnements des charges sociales, et a lancé des demandes auprès des banques pour bénéficier du prêt garanti par l'état.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.