Makheia : un projet de rapprochement avec un groupe français de taille similaire est envisagé

Makheia : un projet de rapprochement avec un groupe français de taille similaire est envisagé©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 28 février 2020 à 19h24

A l'issue du conseil d'administration du 26 février 2020, Makheia a annoncé un chiffre d'affaires de 14 ME sur la base de comptes 2019 non encore audités. Ce chiffre d'affaires tient compte de l'impact du changement du mode de calcul des temps passés sur les compétitions évoqué lors de la publication des comptes du 1er semestre 2019.
La marge brute issue de la production de l'année s'établirait quant à elle à 12,5 ME, soit un recul de 14%, en comparaison avec l'an passé.
L'activité 2019 s'est révélée particulièrement incertaine, marquée, pour le marché de la communication (et selon l'Irep), par un climat international incertain, le ralentissement de la croissance économique et des signes de ralentissement du marché publicitaire. Les décisions tardives de certains clients dans la mise en oeuvre de leur projet et un mois de décembre économiquement "instable" a également pénalisé la production prévue fin 2019.

Le Groupe a, en parallèle, poursuivi son plan d'économies et opéré des réductions de coûts importantes, sur les 'staff costs' et sur les autres charges qui sont en forte réduction sur l'année.

Néanmoins, et compte-tenu de la volatilité du marché, les résultats 2019 qui seront publiés à l'issue du conseil d'administration du 28 avril seront vraisemblablement en deçà des attentes.

SIGNATURE D'UNE LETTRE D'INTENTION SUR UN PROJET DE RAPPROCHEMENT INDUSTRIEL

Par ailleurs, Makheia informe qu'un projet de rapprochement avec un groupe français de taille similaire est envisagé. L'objectif est de constituer un groupe de communication intégré offrant aux annonceurs et aux marques l'ensemble des expertises aujourd'hui essentielles pour assurer visibilité et notoriété sur l'ensemble des points de contacts, à savoir : publicité, digital, marketing, corporate et RSE.
Les audits respectifs sont sur le point de démarrer, suite à la signature d'une lettre d'intention adressée au conseil d'administration.

UN ACCORD SUR LES OC EN COURS DE NÉGOCIATION

Enfin, et dans le cadre de ce rapprochement, un accord pour décaler jusqu'au 17 avril 2020 l'exigibilité de la première tranche de 1,4 ME de la dette obligataire échue le 31 décembre 2019 a été trouvé avec le porteur, afin de permettre à l'opération d'aboutir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.