Marchés : des mots d'analystes

Marchés : des mots d'analystes
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 21 février 2018 à 08h45

- MainFirst passe de neutre à surperformance sur Aéroports de Paris, avec un objectif relevé de 145 à 190 euros.

- Raymond James relève de 27 à 30 euros son objectif de cours sur Edenred, suivie à "surperformance".

- HSBC est toujours à conserver sur Nexans, mais l'objectif de cours est relevé de 47 à 51 euros.

- Bryan Garnier reste acheteur de Seb, revalorisé de 180 à 190 euros.

- HSBC passe de conserver à acheter sur Sopra Steria, revalorisé de 160 à 190 euros.

- Natixis démarre le suivi de Tikehau à l'achat en visant 36 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Marchés : des mots d'analystes
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    Schiappa juge "irresponsable" l'article du magazine Ebdo sur Hulot (JDD)
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    Et Mme Schiappa pense quoi de la plainte de Mme Mitterrand, et de ce qu'elle dit avoir vécu à contrainte, avec M Hulot? De la compassion pour le ministre, réflexe de caste? On l'a vu plus vindicative à l'endroit d'autres hommes accusés par des femmes de faits semblables. Je ne suis pas certain que son intervention facilite la reconnaissance de la parole des femmes qui ont à se plaindre de tels agissements. Combien d'autres affaires classées sans suite, pour divers motifs, et dont on ne parle pas?
    Côté irresponsabilité, Mme Schiappa, qui a commis un livre donnant des conseils pour frauder la sécurité sociale, est bien mal placée. Cette pas si nouvelle en politique (ex socialiste au Mans) a encore à apprendre! Une tête bien pleine, mais bien faite???
    24- fois censuré-repassé
    --------
    référence à l'article :
    Ces ratonnades sanglantes que Marseille a préféré oublier
    Statut : refusé
    Il y a 18 minutes
    Oublier l'histoire, c'est se condamner à la voir resurgir. Les haines raciales, religieuses, ou de l'autre, ne datent pas d'hier. Et l'événement dramatique qui vient de se produire aux Etats Unis, le massacre de 17 personnes, par un militant d'extrême droite pour la suprématie des blancs, un identitaire amoureux des armes, prouve que nous ne sommes pas à l'abri d'un tels actes terroristes, et qu' entre délinquants, activistes violents, nostalgiques de solutions finales, recycleur d'armes (comme l'identitaire du Nord de la France qui aurait vendu des armes remises en état aux frères K. pour leurs meurtres), des liens peuvent se tisser.
    10- fois censuré-repassé
    ------------
    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé
    Il y a 19 minutes
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    66- fois censuré-repassé
    -------
    La modération militante du forum ORANGE censure systématiquement, ou quasi, tout ce qui peut critiquer, même en respectant la charte: la nouvelle religion, et Macron, (le PDG veut surement voir son mandat prolongé), les libéraux, les patrons, et le fn!
    Mes propos seront repassés autant de fois que nécessaire. Cordialement