Marchés : les banques centrales en renfort !

Marchés : les banques centrales en renfort !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 11 mars 2020 à 10h02

Alors que Donald Trump maintient la pression sur la Fed pour qu'elle assouplisse encore sa politique de taux, certains ne se font pas tant prier. La Banque d'Angleterre (BoE) a ainsi abaissé ce jour son taux directeur pour la première fois en pratiquement trois ans et demi, afin de soutenir l'économie face à l'impact de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Ainsi, les membres du comité monétaire de la banque centrale britannique ont réduit leur taux de 0,75% à 0,25%. "Bien que l'ampleur du choc économique généré par le Covid-19 soit hautement incertaine, l'activité ralentira probablement de manière importante dans les mois à venir", analyse la BoE, qui agit hors des réunions monétaires programmées pour la première fois depuis 2008. La BoE se réunira officiellement dans deux semaines. Les taux britanniques sont désormais au plus bas. La BoE a par ailleurs assoupli les conditions de solvabilité des banques et lancé un dispositif dédié aux petites entreprises.

Christine Lagarde s'est également exprimée, alors que les décisions éventuelles de la Banque centrale européenne (BCE) sont attendues demain. La dirigeant de la BCE souligne que la Banque étudie tous les outils à sa disposition, particulièrement ceux permettant de fournir des financements très bon marché.

La Réserve Fédérale américaine et plusieurs autres banques centrales ont déjà réduit leurs taux la semaine dernière.

Donald Trump juge pourtant les actions de la Fed encore insuffisantes. "Notre pathétique et lente Réserve Fédérale, dirigée par Jay Powell, qui a relevé les taux trop vite et les a abaissés trop tard, devrait ramener nos Taux vers le bas au niveau de ceux des nations concurrentes. Ils disposent maintenant d'un avantage allant jusqu'à deux points, avec une aide encore plus importante sur les devises. Stimulez aussi!", a lancé le président américain sur Twitter hier mardi. "La Fed doit être un leader, pas un suiveur très tardif, ce qu'elle a été!", a ajouté Trump.

La Fed n'a pourtant pas attendu le 18 mars pour ajuster sa politique monétaire, agissant par surprise le 3 mars dernier face à la situation exceptionnelle née de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19. La Banque avait opté pour un geste fort, une baisse des taux d'un demi-point sur les 'fed funds', dont le taux est désormais ramené entre 1 et 1,25%. Selon le communiqué alors publié par la Banque centrale américaine, les fondamentaux de l'économie des Etats-Unis restent solides, mais l'épidémie de coronavirus fait peser des risques sur l'activité. Compte tenu de ces risques et afin d'assurer l'emploi maximal et la stabilité des prix, le Federal Open Market Committee avait décidé de réduire ses taux de 1/2 point de pourcentage. Le Comité disait par ailleurs surveiller attentivement les développements et les implications en termes de perspectives économiques. La Fed entend utiliser ses outils pour agir de manière appropriée afin de soutenir l'économie.

"Nous avons observé la propagation du virus... Nous avons perçu un risque pesant sur les perspectives économiques et avons choisi d'agir", avait ajouté Powell. En effet, les risques auraient selon lui changé de manière significative...

Le CAC 40 gagne actuellement 2% à 4.729 pts. Le DAX s'accorde 2,6% à 10.746 pts...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.