Marchés : les dividendes, une espèce en voie de disparition en 2020

Marchés : les dividendes, une espèce en voie de disparition en 2020©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 08 avril 2020 à 15h17

La rémunération des actionnaires est mise à rude épreuve. Il suffit de suivre l'actualité boursière plus ou moins régulièrement, notamment sur boursier.com, pour vous en rendre compte. Pas un jour ne passe sans qu'une société cotée à Paris, ou ailleurs, n'annonce une réduction ou une suspension de son dividende ! Des décisions destinées avant tout à préserver la trésorerie des entreprises alors qu'une crise sans précédent est en train de secouer la planète.

Une liste qui grossit chaque jour

En France, Eurazeo, Ipsos, Lagardère, Thales, Getlink, Airbus, Michelin, Edenred, ou encore Engie ont par exemple réduit ou renoncé à verser un dividende au printemps. Sans parler des valeurs financières qui ont été contraintes de suivre les recommandations de la BCE. Une liste loin d'être exhaustive.

Des dizaines de milliards de dollars non distribués

En Asie, ce sont plus de 400 groupes qui ont renoncé à rémunérer leurs actionnaires cette année. Selon les données compilées par 'Bloomberg', plus de 56 milliards de dollars de dividendes ont été supprimés par les entreprises d'Europe occidentale et d'Amérique du Nord. Sur le Vieux continent, 40 milliards de dollars supplémentaires ont été temporairement reportés. Des montants appelés à grimper au cours des prochaines semaines.

Il reste désormais à espérer que la reprise, tant attendue, soit assez forte et soutenue pour permettre aux sociétés d'engranger à nouveau des profits, et d'en reverser une partie à leurs actionnaires l'an prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.