Marchés : les recommandations d'analystes à la mi-journée

Marchés : les recommandations d'analystes à la mi-journée©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 12h17

- Natixis reste neutre sur Bolloré, mais porte de 3,80 à 4,10 euros son objectif.

- Invest Securities reste neutre sur Carrefour, mais réduit de 22 à 18,80 euros son objectif.

- Oddo BHF démarre le suivi de Chargeurs à l'achat en visant 26,50 euros.

- Kepler Cheuvreux démarre le suivi de Direct Energie à alléger avec une valorisation de 35 euros.

- HSBC abaisse de 30 à 26 euros son objectif de cours sur Elior, mais reste acheteur.

- Midcap Partners place son objectif de cours sous revue sur Elior (neutre), après l'avertissement.

- Portzamparc passe de renforcer à acheter sur Plastivaloire, en visant toujours 26 euros.

- Pivotal relève Publicis de conserver à achat en visant toujours 62 euros.

- Berenberg est toujours vendeur de Société Générale, mais avec un objectif ajusté de 16 à 22 euros.

- HSBC abaisse d'achat à conserver son avis sur Spie, dont l'objectif est ramené de 27,60 à 24 euros.

- AlphaValue abaisse d'accumuler à alléger sa recommandation sur Tarkett, dont l'objectif passe de 40,90 à 33,90 euros.

- AlphaValue ajuste de 239 à 240 euros son objectif de cours sur Unibail-Rodamco, suivi à accumuler.

- AlphaValue reste à accumuler sur Vicat, avec une valorisation portée de 70,10 à 75 euros.

- Invest Securities réduit d'achat à neutre sa recommandation sur Vivendi, pour un objectif inchangé de 22,50 euros.

- Barclays reste à pondération en ligne sur Vivendi, mais relève de 20,50 à 21,50 euros son objectif.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Marchés : les recommandations d'analystes à la mi-journée
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    puisque le censure sévit de l'autre côté

    Un ancien ministre se sent "humilié" d'avoir été obligé de payer son billet de train
    Statut : refusé
    Il y a une minute
    le 17 11 2017 à 13 01

    Il faut tout de même combler ce vide juridique rapidement : Un teste de permis de conduire pour les vieux de la politique devrait être rendu obligatoire. Quand on voit des anciens de la sorte se réclamer de Miterrand... C'est un peu comme Juppé et Bayrou qui viennent encore se réclamer de la droite et du centre alors que les Français leurs ont signifié de façon démocratique qu'ils ne voulaient plus d'eux. Il faut faire des tests de compréhension à ces anciens, un peu comme ce qui est proposé pour le permis de conduire une voiture en somme !