Marchés : les valeurs qui échappent à l'envolée des indices

Marchés : les valeurs qui échappent à l'envolée des indices
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le lundi 09 novembre 2020 à 16h10

+8%! Ce n'est pas la variation d'une biotech après les résultats d'une étude mais bel et bien la hausse du CAC40 ce lundi après-midi. Malgré ce mouvement d'euphorie qui prévaut actuellement sur les places boursières, quelques valeurs échappent à cette envolée des indices. Pour ceux qui n'ont pas encore trouvé, pas besoin de jouer longtemps aux devinettes, il s'agit notamment des groupes spécialisés dans les jeux vidéo ou des sociétés de diagnostics et d'analyses, en pointe dans la lutte contre le coronavirus, ainsi que des fabricants ou revendeurs de tests Covid-19. Sur la place parisienne, Eurofins Scientific, Sartorius et bioMerieux abandonnent par exemple près, ou plus de 10%. Du côté des small&midcaps, Genomic Vision rend 33%, Theradiag chute de 25%, Biophytis s'effondre de 43%, Visiomed trébuche de 25% environ et Biosynex de 40%.

Ubisoft, la star française du secteur des jeux vidéo qui gagnait plus de 2% avance l'annonce de Pfizer, chute désormais de 7%. Focus Homes Interactive cède de son côté 1,6%. A Wall Street, Take-Two Interactive redonne 8,8% malgré l'annonce de négociations pour racheter le Britannique Codemasters. Electronic Arts rend 6% et Activision se replie de 2%.

Exposé à la musique en ligne via sa filiale UMG, Vivendi sous-performe nettement avec un titre en hausse de moins de 2% sur le CAC40. En dehors du groupe contrôlé par Vincent Bolloré, d'autres acteurs évoluant dans des domaines peu représentés sur la cote parisienne, qui ont tiré profit de la crise, sont délaissés après la déclaration du géant pharmaceutique américain. On citera notamment Spotify dans la musique en ligne (-4%) ou la plateforme de vidéo en streaming Netflix (-8%). Amazon, qui s'est diversifié au fil des ans dans le streaming musical et dans la vidéo à la demande, perd également 4% sur le Nasdaq.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.