Marchés : NetEase et JD.com lèvent plusieurs milliards à Hong-Kong

Marchés : NetEase et JD.com lèvent plusieurs milliards à Hong-Kong©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 juin 2020 à 09h04

Après Alibaba, un autre géant technologique chinois a opté pour une seconde cotation à Hong-Kong. Il s'agit de NetEase, deuxième société de jeux en ligne en Chine derrière Tencent. La firme, qui a levé 21,09 milliards de dollars de Hong Kong (2,7 milliards de dollars), a bondi ce matin pour son premier jour de cotations dans l'ex-colonie britannique.

Le groupe, qui réalise la très grande majorité de ses revenus (8,5 Mds$ l'an passé) dans le segment des jeux sur mobiles, compte utiliser cet argent frais pour accélérer son internationalisation. "Encouragés par notre succès sur les marchés étrangers tels que le Japon, nous sommes plus confiants et plus déterminés que jamais à étendre notre portée à l'international", a récemment déclaré William Ding, PDG de NetEase. La société s'est également attachée à nouer des partenariats avec d'autres marques internationales telles que Warner Bros pour le nouveau jeu "Harry Potter" : Magic Awakened", qui est basé sur l'histoire du jeune sorcier.

Cette IPO secondaire intervient dans un contexte de tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine. Washington a dernièrement menacé d'exclure de Wall Street les entreprises chinoises, accusées de falsifier leurs comptes (après le scandale Luckin Coffee) ou de menacer la sécurité américaine. Le Sénat américain a ainsi adopté le mois dernier un projet de loi imposant à ces entreprises de certifier "qu'elles ne sont pas détenues ou contrôlées par un gouvernement étranger" et soumises à des audits par les autorités de réglementation américaines pendant trois années consécutives.

Dès la semaine prochaine, JD.com sera le prochain mastodonte chinois à suivre la voie d'Alibaba et de NetEase. Le numéro deux chinois de l'e-commerce, dont les débuts à Hong Kong sont attendus le 18 juin, aurait levé 3,9 Mds$ selon les sources de 'Bloomberg'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.