Matières premières : le fonds souverain d'Abu Dhabi pourrait entrer au capital de Louis Dreyfus

Matières premières : le fonds souverain d'Abu Dhabi pourrait entrer au capital de Louis Dreyfus
Blé pour illustration agriculture

Boursier.com, publié le vendredi 04 septembre 2020 à 14h26

Une page historique va-t-elle se tourner chez le groupe Louis Dreyfus ? En difficulté dans l'environnement actuel, le géant du négoce pourrait céder une partie de son capital au fonds souverain d'Abu Dhabi ADQ. Selon les sources de 'Bloomberg', les discussions sont encore en cours et pourraient tomber à l'eau.

La firme familiale, dirigée par Margarita Louis-Dreyfus, a déjà vu ses bénéfices chuter l'an passé sur fond de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et de l'épidémie de peste porcine en Chine. La crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de Covid-19 n'a fait qu'accentuer les difficultés de la société créée il y a 169 ans.

LDC constitue le "D" du quatuor dit "ABCD" des principaux négociants mondiaux de produits agricoles qui comprend Archer Daniels Midland, Bunge et Cargill.

Pour ADQ, l'acquisition d'une participation minoritaire dans l'un des quatre plus grands négociants de céréales, d'oléagineux et de sucre pourrait renforcer la sécurité alimentaire des Émirats arabes unis, au milieu des inquiétudes suscitées par les perturbations causées par la pandémie de coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.