Matières Premières : le palladium brille, au plus haut depuis 2001

Matières Premières : le palladium brille, au plus haut depuis 2001
Le moteur hybride à air comprimé développé par PSA

Boursier.com, publié le lundi 16 octobre 2017 à 10h05

Moins médiatisé que l'or ou l'argent, le palladium est pourtant un des métaux star de ce millésime 2017. Il a franchi ce matin pour la première fois depuis 2001 la barre des 1.000$ l'once. Depuis le premier janvier, le métal noble affiche une hausse de près de 50%, soit près de 10 fois mieux que le platine ! Pour la première fois depuis 16 ans, le palladium se négocie d'ailleurs depuis le mois dernier à un prix supérieur à celui du platine.

Le palladium surpasse le platine

Le palladium est notamment utilisé dans la fabrication des pots d'échappement catalytiques des véhicules à essence et hybrides, alors que le platine sert principalement à réduire les émissions polluantes des véhicules diesel, dont la cote d'amour a chuté depuis deux ans avec le scandale du trucage des tests anti-pollution par Volkswagen, en particulier en Europe occidentale. Selon les prévisions de Citigroup reprises par Bloomberg, les plus beaux jours du platine pourraient bien être derrière nous puisque la part de marché du moteur diesel en Europe pourrait diminuer de moitié d'ici 2025, supprimant potentiellement de 300 000 à 600 000 onces de platine au cours des 10 prochaines années. A l'inverse, le marché du palladium devrait rester déficitaire dans les prochaines années.

Le palladium a le vent en poupe

"Toutes les informations qui nous arrivent sur l'électrification des véhicules sont bonnes pour le sentiment de marché envers le palladium car elles impliquent plus de véhicules essence hybrides", explique à Reuters, Jonathan Butler, analyste chez Mitsubishi. "Le palladium continue d'être alimenté par la dynamique positive créée par les anticipations d'un déficit de l'offre dans un contexte de demande croissante", affirme à Bloomberg, Ole Hansen, responsable de la stratégie produits de base chez Saxo Bank.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU