Mauna Kea : nouvelle perte au 1er semestre

Mauna Kea : nouvelle perte au 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 septembre 2020 à 18h55

Au 1er semestre, Mauna Kea Technologies réalise un chiffre d'affaires de 2,1 millions d'euros et une marge brute en diminution de 1,1 ME, à 1,4 ME. Le repli est de -43% d'une année sur l'autre (2,5 ME pour le 1er semestre de 2019). Le taux de marge brute pour le 1er semestre de 2020 s'est élevé à 67,2% (62,7% pour le 1er semestre de 2019.)

Les dépenses d'exploitation (hors coûts des produits vendus) pour le 1er semestre 2020 ont diminué de 1 ME, soit 10% par rapport à la même période de l'année précédente, pour atteindre 8,7 ME, (9,7 ME pour le 1er semestre 2019). La diminution des dépenses d'exploitation totales est principalement due à une baisse de 0,6 ME des dépenses de recherche et développement, une baisse de 0,4 ME des dépenses de vente et de marketing et une baisse de 0,2 ME des paiements en actions, partiellement compensée par une augmentation de 0,3 ME des dépenses administratives, par rapport au 1er semestre de 2019.

La perte d'exploitation pour la première moitié de l'année 2020 s'est élevée à -6,2 ME (-6,6 ME pour la première moitié de 2019). La diminution de la perte d'exploitation est due à la baisse de 1,1 ME de la marge brute, compensée par la diminution de 1 ME des dépenses d'exploitation (hors coût des produits vendus) et par l'augmentation de 0,5 ME des "autres revenus", par rapport à la période de l'année précédente.

La perte nette pour la première moitié de la période 2020 s'est élevée à -6,7 ME (-8,1 ME pour la première moitié de la période 2019). La diminution de la perte nette s'explique principalement par la baisse de la perte d'exploitation par rapport à la période de l'année précédente ainsi que par une diminution des charges d'intérêt, nettes, principalement due à des coûts financiers non récurrents de 1,7 ME en 2019, liés au remboursement anticipé du financement obligataire d'IPF Partners.

Au 30 juin 2020, la société disposait d'un solde de trésorerie de 4,2 ME et d'un total de 16,1 ME de dettes à long terme, contre 10 ME de trésorerie et 15,5 ME de dettes à long terme au 31 décembre 2019. La variation de la trésorerie au cours du 1er semestre de 2020 est due à un flux de trésorerie de 4 ME provenant des activités opérationnelles, de 0,9 ME provenant des activités d'investissement et de 0,9 ME provenant des activités de financement.

Les comptes consolidés du 1er semestre 2020 ont été audités et des rapports d'audit sont en cours de publication.

Mauna Kea indique que les ventes préliminaires pour le 3e trimestre 2020 devraient se situer dans une fourchette de 1,8 à 2,0 ME, ce qui représente une croissance d'environ +2 à 11% d'une année sur l'autre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.