McPhy Energies : Ferguson Marine développera HySeas III, le premier ferry à l'hydrogène renouvelable

McPhy Energies : Ferguson Marine développera HySeas III, le premier ferry à l'hydrogène renouvelable©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 juin 2018 à 22h06

A l'occasion du Smart Shipping Symposium organisé par le City of Glasgow College Faculty of Nautical Studies, Jim McColl (Président-Directeur général de Clyde Blowers Capital) a annoncé que Ferguson Marine Engineering Limited, société basée à Port Glasgow, a mené avec succès un consortium européen constitué pour obtenir un financement européen, ouvrant la voie à la construction et au lancement du premier ferry-boat fonctionnant à l'hydrogène et dédié aux passagers et voitures.

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 millions d'euros, dont 9,3 ME proviendront de Horizon 2020, le programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne.

Le navire sera propulsé grâce à une électricité d'origine renouvelable, ce qui marque un changement de paradigme vers un transport maritime sans aucune émission.

HySeas III, codirigé par le chantier naval Ferguson Marine et l'Université de St Andrews, regroupe l'Orkney Islands Council ; Kongsberg Maritime (Norvège) ; Ballard Power Systems Europe (Danemark) ; McPhy (France) ; DLR (centre allemand pour l'aéronautique et l'aérospatiale) ; et Interferry (Belgique/ Etats-Unis), association qui regroupe les armements de transports de passagers au niveau mondial.

Ce navire emploiera la technologie mise au point par Ballard Power Systems, qui a déjà fait ses preuves sur des millions de kilomètres de transport routier. L'objectif initial consistera à construire et à démontrer la viabilité du système de transmission modulaire du navire à terre, d'effectuer des tests sous contrainte et des tests de durabilité dans des conditions fondées sur des données issues du monde réel collectées sur les navires existants.

Une fois les tests réalisés avec succès, le navire pourra être construit, en ayant déjà l'assurance qqu'il peut naviguer efficacement et en toute sécurité dans les eaux écossaises, où la navigation est difficile. Ce navire doit naviguer entre les Orcades et aux environs - où sont déjà produites de grandes quantités d'hydrogène par électrolyse lorsque l'électricité de sources renouvelables dépasse les capacités du réseau, opération sans laquelle cette énergie serait perdue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU