Mecelec Composites : 315 kE de pertes après un exercice hors normes

Mecelec Composites : 315 kE de pertes après un exercice hors normes
pièce 1 centime euro

Boursier.com, publié le mercredi 17 mars 2021 à 21h10

Mecelec Composites, spécialiste de la transformation des matériaux composites, confirme la bonne résistance de son activité à 25,5 millions d'euros (28,9 ME en 2019). Ce léger repli est dû à l'impact important des mesures sanitaires et des conséquences du confinement au 1er semestre. Le maintien de l'activité et le succès au 2e semestre ont été porté par la mobilisation des équipes et la qualité de l'organisation, devant faire face à la demande toujours plus forte d'éco-composites sur certains marchés stratégiques : mobilité, distribution, industrie...

Mecelec Composites, spécialiste de la transformation des matériaux composites, confirme la bonne résistance de son activité à 25,5 millions d'euros (28,9 ME en 2019). Ce léger repli est dû à l'impact important des mesures sanitaires et des conséquences du confinement au 1er semestre. Le maintien de l'activité et le succès au 2e semestre ont été porté par la mobilisation des équipes et la qualité de l'organisation, devant faire face à la demande toujours plus forte d'éco-composites sur certains marchés stratégiques : mobilité, distribution, industrie...

A date, le Groupe confirme cette dynamique avec un carnet de commandes portant la visibilité à 8,8 ME.

Sous l'effet de la contraction de l'activité, les résultats affichent un repli significatif malgré un pilotage accru des ressources. L'Ebitda s'établit à 1,1 ME, et le résultat d'exploitation reste légèrement positif à 6,9 kE.

Le résultat net (part du Groupe) s'élève à -315 kE.

Les flux de trésorerie liés à l'activité s'élèvent à -247 kE. La capacité d'autofinancement s'élève à +335 kE. L'évolution du BFR pour sa part, a augmenté de 582 kE, passant de -3,53 ME à -2,95 ME à la fin de l'exercice. Les flux liés aux opérations d'investissements pour -1,5 ME correspondent essentiellement à des investissements industriels. Les flux de trésorerie liés aux opérations de financement s'établissent à 5,8 ME et sont essentiellement constitués par le PGE de 5 ME .

Ainsi, au 31 décembre 2020, la position de trésorerie s'est établie à 8 ME (4,1 ME au 31 décembre 2019).

Un plan de transformation pour entrer dans une nouvelle ère

Comme prévu, et ce indépendamment du contexte sanitaire, le Groupe a achevé en 2020 ses grands chantiers, et a poursuivi sa stratégie d'investissements, visant un retournement industriel, commercial, social et financier. Parce qu'une nouvelle ère industrielle s'est dessinée, ouvrant des perspectives démultipliées pour un acteur industriel habile, le groupe Mecelec Composites a décidé d'entrer dans une phase nouvelle de son histoire. "Ce projet ambitieux baptisé Altheora, qui doit être validé par ses actionnaires, sera prochainement dévoilé", indique le management.

"L'année 2020 constituera en tous points un exercice hors normes. Si dans le contexte de crise sanitaire, Mecelec Composites a démontré sa résilience et l'agilité de son modèle pour endiguer le ralentissement brutal du début d'année, nos équipes ont poursuivi un grand chantier stratégique, visant une transformation majeure du groupe. Ce projet baptisé Altheora, est imminent. Il doit donner à notre Groupe une nouvelle dimension, fédératrice, innovante et responsable pour participer pleinement à la 4e révolution industrielle", estime Bénédicte Durand, Directeur Général de Mecelec Composites.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.