Median Technologies renforce son positionnement dans le diagnostic précoce du cancer du poumon

Median Technologies renforce son positionnement dans le diagnostic précoce du cancer du poumon©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2021 à 18h34

Median Technologies dévoile un nouveau plan de développement clinique pour iBiopsy concernant le diagnostic précoce du cancer du poumon dans les populations à risque, à partir de l'imagerie scanner à faible dose (Low dose CT - LDCT). La société, déjà positionnée sur le diagnostic précoce du cancer du foie et de la stéatose hépatique non-alcoolique (Non-Alcoholic Steatohepatitis - NASH), renforce ainsi son positionnement dans le domaine du diagnostic précoce.

Median Technologies dévoile un nouveau plan de développement clinique pour iBiopsy concernant le diagnostic précoce du cancer du poumon dans les populations à risque, à partir de l'imagerie scanner à faible dose (Low dose CT - LDCT). La société, déjà positionnée sur le diagnostic précoce du cancer du foie et de la stéatose hépatique non-alcoolique (Non-Alcoholic Steatohepatitis - NASH), renforce ainsi son positionnement dans le domaine du diagnostic précoce.

Median travaille depuis plusieurs mois sur cette solution LCS (Lung Cancer Screening) et bénéficie déjà dans ce domaine de plusieurs années d'expérience, d'une vaste connaissance et de relations existantes avec certains centres cliniques leaders au niveau mondial. La société a déjà collecté plus de 17.000 cas patients de dépistage provenant de plusieurs bases de données, et réalise actuellement la curation et l'annotation d'un premier sous-ensemble de 1.800 cas patients afin d'entraîner et de valider ses algorithmes.

Median entend délivrer une preuve de concept basée sur ce premier sous-ensemble au 2e semestre 2021.

Le cancer du poumon constitue la première cause de mortalité par cancer dans le monde et représente 22% des décès par cancer avec un taux de survie à 5 ans de 18,6%. Ce taux de survie faible est principalement lié à une détection majoritairement tardive des cancers du poumon, intervenant lorsque la guérison n'est plus possible. Dans les dernières années, de nombreux essais cliniques ont été réalisés sur de très grandes cohortes de patients pour déterminer l'impact d'un diagnostic précoce du cancer du poumon sur la mortalité de cette maladie. Les résultats de ces essais multicentriques randomisés ont montré que le dépistage réduisait la mortalité par cancer pulmonaire de 20 à 26% dans les populations à risque. Aux Etats-Unis, le dépistage du cancer du poumon par scanner à faible dose pour les populations à risque est inclus dans les recommandations de l'USPSTF (United States Preventive Services Task Force) et la procédure est remboursée par le CMS4 (Center for Medicare and Medicaid Services). La mise en place de programmes de dépistage du cancer du poumon est en cours de discussion en Europe. En France, le Plan Cancer 2021-2030, récemment annoncé, inclut de nouvelles mesures pour le diagnostic précoce des cancers à mauvais pronostic (taux de survie à 5 ans inférieur à 20%), parmi lesquels figurent le cancer du poumon. Les modèles d'apprentissage profond (deep learning) ont le potentiel d'augmenter la précision, l'uniformisation et l'adoption du dépistage du cancer du poumon au niveau mondial, grâce à un diagnostic rapide, une stratification du risque et un recours réduit à des procédures invasives et coûteuses (biopsies, résections). Median va utiliser sa plateforme iBiopsy pour développer des algorithmes d'intelligence artificielle permettant l'identification et la caractérisation des lésions dans les images de scanners thoraciques à faible dose, avec, pour effet, de limiter le nombre de faux positifs et le surdiagnostic.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.