Median Technologies : résultats prometteurs d'une étude sur l'identification de la sévérité de la NASH

Median Technologies : résultats prometteurs d'une étude sur l'identification de la sévérité de la NASH©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 novembre 2020 à 19h38

Median Technologies, The Imaging Phenomics Companu, communique les résultats d'une première étude rétrospective sur l'évaluation grâce à un biomarqueur non-invasif extrait des images IRM/ERM de la sévérité de fibrose hépatique chez des patients souffrant de stéatose hépatique non alcoolique (non-alcoholic steatohepatitis - NASH).

La maladie du foie gras (Non Alcoholic Fatty Liver Disease - NAFLD) est considérée par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme une pandémie affectant un quart de la population mondiale. Dans 20% des cas, cette maladie peut entraîner une pathologie plus sévère : la NASH, qui peut évoluer vers la cirrhose et le cancer du foie dans les populations à risque. Le pronostic de la NASH est principalement lié au degré de fibrose hépatique dont le diagnostic repose sur l'examen histologique d'une ponction-biopsie hépatique. Néanmoins, en raison du caractère invasif et des problèmes d'échantillonnage de cette procédure dus à la taille de l'échantillon prélevé et au caractère diffus de la maladie, la biopsie hépatique ne peut pas être utilisée en première ligne pour le diagnostic. En routine clinique, l'évaluation de l'absence de fibrose avancée de la maladie se fait par des tests non-invasifs tels que les tests sanguins et l'élastométrie hépatique. La biopsie est toutefois indispensable au diagnostic de la NASH avancée. La maladie, dans ses stades précoces, reste réversible par un changement des comportements alimentaires et des habitudes de vie. L'intérêt clinique est donc de distinguer avec précision et de façon non-invasive les patients présentant une fibrose précoce de ceux présentant une fibrose avancée à risque de progresser vers la cirrhose et le cancer du foie.

Dans ce contexte clinique, l'objectif de l'étude rétrospective préliminaire menée par Median Technologies a été de quantifier le pouvoir discriminant entre les stades de fibrose précoce et de fibrose avancée des algorithmes d'apprentissage intégrés dans la plateforme iBiopsy chez des patients souffrant de la NASH.

Les résultats de l'étude préliminaire montrent que le biomarqueur non invasif de fibrose NASH obtenu via la plateforme iBiopsy pourrait permettre de discriminer une fibrose précoce d'une fibrose avancée. Ces résultats nécessitent une validation sur des cohortes indépendantes.

"Ces premiers résultats sont extrêmement prometteurs et démontrent une nouvelle fois la pertinence de notre approche iBiopsy, qui permet via les technologies d'IA d'extraire le contenu caché dans les images médicales standards et de générer des biomarqueurs non invasifs. Nos biomarqueurs sont extraits en prenant en compte l'organe complet, ici le foie. Ceci est un point particulièrement important pour la prise en charge de maladies diffuses comme la fibrose NASH, et un atout extrêmement fort par rapport aux biopsies qui donnent une information tissulaire basée sur un échantillon", souligne Fredrik Brag, Directeur Général et co-fondateur de Median.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.