Memscap : toujours dans le rouge au troisième trimestre

Memscap : toujours dans le rouge au troisième trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 octobre 2017 à 08h35

Memscap annonce, au titre de son troisième trimestre, un chiffre d'affaires consolidé de 2,4 millions d'euros contre 2,8 ME un an plus tôt. A l'instar des précédents trimestres, la bonne tenue des marchés avionique et médical, en progression de plus de 15% sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, permet de compenser pour partie une demande actuellement modérée sur le marché des communications optiques de la filiale américaine du Groupe.

Le taux de marge brute du Groupe demeure impacté par le niveau d'activité de la division Produits sur mesure (filiale américaine) et s'établit à 27% des ventes consolidées contre 28% au trimestre précédent et 30% au 3ème trimestre 2016. La marge brute s'élève ainsi à 0,6 ME à comparer à 0,8 ME un an auparavant. La perte opérationnelle et nette ressort à 0,3 ME, montant identique au 2ème trimestre 2017, contre un résultat opérationnel et net à l'équilibre pour le 3ème trimestre 2016.

Comme précédemment annoncé, le groupe a initié sur l'exercice 2017 la mutation de son outil industriel dont l'objectif est d'accroître significativement la flexibilité des capacités de production. Ce programme progresse selon les plans de la Société. De même, conformément à sa stratégie focalisée sur les segments à haute valeur ajoutée que sont les activités avioniques, médicales et communications optiques, le groupe poursuit son désengagement des services à faible marge au profit du développement de ses activités adossées à sa propre propriété intellectuelle.

Si cette évolution impacte la rentabilité de Memscap sur l'exercice 2017, elle devrait permettre au groupe de bénéficier d'une progression marquée de ses niveaux de marge sur les exercices à venir. Au regard de son carnet de commandes pour le 4ème trimestre 2017, le groupe anticipe une croissance séquentielle de ses ventes sur le dernier trimestre de l'exercice 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.