Mersen : en repli organique 12,2% sur 9 mois

Mersen : en repli organique 12,2% sur 9 mois
Mersen, Luc Thémelin - Président du Directoire

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 18h57

Mersen réalise au 3e trimestre 2020 un chiffre d'affaires consolidé de 208 millions d'euros, en recul de 9,8% à périmètre et changes constants. En tenant compte d'un effet de périmètre positif lié à l'intégration d'AGM Italy et GAB Neumann et d'un effet de change négatif principalement lié à la dépréciation du dollar US, ce recul est de -11,2 %.

Mersen réalise au cours des 9 premiers mois de l'année 2020 un chiffre d'affaires consolidé de 638 ME, soit un retrait organique de -12,2 % par rapport à 2019 (718 ME à fin septembre 2019). En tenant compte, d'une part, des effets de change négatifs de plus de 8 ME et, d'autre part, de l'intégration d'AGM Italy et GAB Neumann, ce retrait est de -11,1 %

A fin septembre, l'endettement financier net du Groupe atteint 218 ME, stable par rapport à fin décembre 2019 et en baisse de 10 ME par rapport à fin juin. Le Groupe dispose par ailleurs d'une structure financière solide, avec 140 ME de lignes de crédit non utilisées et d'une trésorerie disponible de plus de 90 ME à fin septembre 2020. Le Groupe n'a aucune échéance de dette significative avant novembre 2021. Le Groupe ne constate pas, à ce stade, de dérive dans les délais de paiement

"Mersen fait preuve de résilience et d'agilité dans un contexte économique inédit. Nous avons réussi à contenir le fort impact de la crise sur l'économie depuis le début de l'année, grâce en particulier à la bonne tenue de nos marchés en Asie. De plus, la résilience des marchés de développement durable sur lesquels le Groupe s'est positionné, et qui représentent désormais plus de la moitié de l'activité, démontre la pertinence de nos choix stratégiques. Cependant, le trimestre qui vient de s'écouler porte encore les marques de la crise économique consécutive aux mesures sanitaires prises dans de nombreux pays. Depuis le mois d'avril, nous avons mobilisé les dispositifs de chômage partiel proposés par les Etats afin de maintenir les emplois au plus fort de la crise et nous continuerons à le faire lorsque cela sera nécessaire. Toutefois, certains marchés comme l'aéronautique et la chimie sont affectés par un fort ralentissement de l'activité, sans perspective de retour à la normale dans les prochaines années. Nous devons ainsi nous adapter afin de préserver notre compétitivité et nous préparer au mieux pour 2021 dont la visibilité reste très limitée. Des plans d'adaptation seront menés dans certains sites en concertation avec les employés et dans le respect de nos valeurs", indique Luc Themelin, Directeur Général de Mersen.

Perspectives

Compte tenu de la situation économique actuelle et des mesures annoncées, le Groupe prévoit en 2020 un recul organique des ventes compris entre -12% et -14%. La marge opérationnelle courante serait comprise entre 7% et 8%. Il comptabilisera des coûts non-récurrents à hauteur d'environ 55 ME sans produit d'impôts au niveau du Groupe, dont 30 ME n'ayant pas d'impact cash.

Par ailleurs, le positionnement de Mersen sur les marchés de développement durable conforte le Groupe dans ses perspectives à moyen terme. Il est notamment engagé avec plusieurs clients dans des développements majeurs pour le marché des semi-conducteurs de puissance SiC. Il a également franchi des étapes clé de qualification de ses produits pour les futurs véhicules électriques de forte puissance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.