Mersen : partenariat électrique

Mersen : partenariat électrique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 avril 2021 à 11h02

Mersen (-2,6% à 28,40 euros) et Autoliv, leader mondial des systèmes de sécurité automobile, ont annoncé avoir conclu une alliance pluriannuelle en vue de développer des dispositifs qui amélioreront la sécurité des véhicules... Contrairement aux voitures traditionnelles équipées d'un circuit d'alimentation électrique de 12 V, les véhicules électriques embarquent aujourd'hui des systèmes dont la tension peut dépasser 500 V. En cas d'accident, ces systèmes à haute tension présentent davantage de risques de prendre feu et de blesser les occupants du véhicule ou les secours. Ce partenariat permettra de produire des dispositifs de déconnexion intégrant la technologie pyrotechnique éprouvée Safety Switch d'Autoliv et le concept d'hybridation de fusibles de Mersen, afin de créer une solution abordable permettant de couper en quelques millisecondes une source d'alimentation allant jusqu'à 1.000 V et d'empêcher la formation d'un arc dangereux.

Mersen (-2,6% à 28,40 euros) et Autoliv, leader mondial des systèmes de sécurité automobile, ont annoncé avoir conclu une alliance pluriannuelle en vue de développer des dispositifs qui amélioreront la sécurité des véhicules... Contrairement aux voitures traditionnelles équipées d'un circuit d'alimentation électrique de 12 V, les véhicules électriques embarquent aujourd'hui des systèmes dont la tension peut dépasser 500 V. En cas d'accident, ces systèmes à haute tension présentent davantage de risques de prendre feu et de blesser les occupants du véhicule ou les secours. Ce partenariat permettra de produire des dispositifs de déconnexion intégrant la technologie pyrotechnique éprouvée Safety Switch d'Autoliv et le concept d'hybridation de fusibles de Mersen, afin de créer une solution abordable permettant de couper en quelques millisecondes une source d'alimentation allant jusqu'à 1.000 V et d'empêcher la formation d'un arc dangereux.

"Aucun chiffre n'est communiqué sur le potentiel du partenariat, mais il s'agit du deuxième partenariat (Marquardt, décembre 2020) sur des avancées dans le secteur du véhicule électrique, l'un des secteurs prioritaires du management (rémunération variable du DG prenant en compte les avancées sur ce marché !)" commente Portzamparc qui vise un cours de 30 euros en conservant le dossier Mersen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.