METabolic EXplorer : perspectives de reprise à Amiens

METabolic EXplorer : perspectives de reprise à Amiens
graphique bourse trader

Boursier.com, publié le mardi 01 juin 2021 à 08h29

METabolic EXplorer dresse les perspectives de reprise d'activité suite à l'évènement survenu le 21 mai sur son site de production d'acides aminés d'Amiens, récemment acquis au Groupe japonais Ajinomoto. Pour rappel, vendredi 21 mai vers 13h00, la rupture de la trappe de visite d'une cuve de stockage contenant environ 170 m3 d'acide chlorhydrique avait entraîné l'annonce, le 26 mai, de l'arrêt pour plusieurs jours de la production d'ici au 28 mai afin de procéder à un état des lieux en profondeur des installations et d'élaborer un plan de reprise d'activité en toute sécurité.

METabolic EXplorer dresse les perspectives de reprise d'activité suite à l'évènement survenu le 21 mai sur son site de production d'acides aminés d'Amiens, récemment acquis au Groupe japonais Ajinomoto. Pour rappel, vendredi 21 mai vers 13h00, la rupture de la trappe de visite d'une cuve de stockage contenant environ 170 m3 d'acide chlorhydrique avait entraîné l'annonce, le 26 mai, de l'arrêt pour plusieurs jours de la production d'ici au 28 mai afin de procéder à un état des lieux en profondeur des installations et d'élaborer un plan de reprise d'activité en toute sécurité.

L'état des lieux, qui doit se terminer au plus tard vendredi 4 juin par les résultats de l'étude de sol de la zone de dépotage des camions, conduit déjà la Direction de l'usine, en accord avec le Groupe METEX, à prendre les décisions suivantes :
- Ne pas réutiliser les installations de stockage d'acide chlorhydrique existantes, notamment la 2e cuve jumelle de celle endommagée le 21 mai.
- Repenser avec des cabinets d'ingénieries la zone de stockage d'acide chlorhydrique pour tenir compte de cet incident en améliorant la sécurité, et à réaliser l'investissement associé pour le remplacement des cuves avant la fin de l'année, tel que prévu dans le plan d'investissements 2021.
- Redémarrer progressivement les productions ne nécessitant pas immédiatement d'acide chlorhydrique à partir du 7 juin, sous réserve que l'étude des sols le permette.
- Mettre en oeuvre une solution provisoire de stockage limité d'acide chlorhydrique dans le respect des règles de sécurité qui devrait être opérationnelle la semaine du 7 juin. Cette installation provisoire permettra à l'usine de tourner rapidement à 100% de ses capacités, dans de parfaites conditions de sécurité, jusqu'à la réception de la nouvelle zone de stockage d'acide chlorhydrique.

METEX reste à la disposition de la DREAL de la Somme et continuera d'entretenir un dialogue constructif avec les Autorités pour permettre à l'usine de retrouver une activité normale dès que les conditions de sécurité seront réunies.

"Nos équipes ont travaillé H24 pour proposer une solution provisoire permettant de redémarrer au plus vite. Toutefois, nous ne confondrons pas vitesse et précipitation en attendant de recevoir les dernières expertises et en nous assurant avec la DREAL de la Somme que ces installations provisoires sont aux standards de sécurité requis", a déclaré David Demeestere, Directeur de l'usine. "L'arrêt de l'usine pour cas de force majeure a bien sûr eu des conséquences pour nos clients. Nous avons fait le maximum pour minimiser l'impact en honorant tous nos engagements pris en livraison jusqu'au 26 mai 8h30. Les réactions de nos clients montrent qu'ils comprennent parfaitement que nos décisions se prennent à l'aune de la sécurité des personnes et des biens. Nous les en remercions chaleureusement et les assurons de notre mobilisation entière pour permettre à l'usine de redémarrer dans les meilleurs délais", a déclaré Etienne Corrent, Directeur Business et Innovation.

Le coût de l'évènement et des pertes de chiffre d'affaires engendré par l'arrêt de l'usine est en cours d'estimation, en relation avec les assurances. Pour rappel, le niveau de trésorerie nette de la filiale s'élève à 19,1 millions d'euros à fin avril 2021, ce qui lui permet de faire face à cet évènement. Un prochain point de situation sera fait en fin de journée le 4 juin, afin d'informer les partenaires d'éventuels ajustements des perspectives de reprise d'activité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.