METabolic EXplorer : point sur la situation à Amiens

METabolic EXplorer : point sur la situation à Amiens©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 mai 2021 à 08h36

METabolic EXplorer apporte des précisions sur l'origine et les conséquences de l'évènement survenu en fin de semaine dernière sur le site de production d'acides aminés d'Amiens. Pour rappel, ce site est opéré par sa filiale récemment acquise auprès du groupe japonais Ajinomoto. Vendredi 21 mai vers 13h00, la rupture de la trappe de visite d'une cuve de stockage contenant environ 170 m3 d'acide chlorhydrique a entraîné la fuite rapide de son contenu dans un bassin de rétention. Ce déversement a provoqué un débordement limité aux abords immédiats de la zone de rétention.

METabolic EXplorer apporte des précisions sur l'origine et les conséquences de l'évènement survenu en fin de semaine dernière sur le site de production d'acides aminés d'Amiens. Pour rappel, ce site est opéré par sa filiale récemment acquise auprès du groupe japonais Ajinomoto. Vendredi 21 mai vers 13h00, la rupture de la trappe de visite d'une cuve de stockage contenant environ 170 m3 d'acide chlorhydrique a entraîné la fuite rapide de son contenu dans un bassin de rétention. Ce déversement a provoqué un débordement limité aux abords immédiats de la zone de rétention.

En collaboration avec les Autorités, les salariés et les riverains de l'usine ont été rapidement mis en sécurité avec l'aide des pompiers, qui ont ensuite dirigé les opérations de sécurisation du site suivies des opérations de pompage afin d'éviter toute évaporation de l'acide épandu. Menées jusque dans la nuit de vendredi à samedi, ces opérations ont permis d'évacuer l'ensemble de l'acide chlorhydrique épandu dans le bassin de rétention et la zone environnante. La cuve d'acide chlorhydrique concernée devait faire l'objet d'un remplacement planifié en septembre 2021 dans le plan d'investissement. 5 personnes ont été prises en charge par les secours pour des soins superficiels sans conséquence. Les prélèvements atmosphériques effectués sur le site pendant toute la gestion du sinistre n'ont montré aucun impact environnemental.

La Direction "tient à saluer la grande réactivité et le professionnalisme de ses équipes sur site, des autorités et des pompiers pour leur action efficace sur la protection de la zone industrielle d'Amiens Nord. Elle regrette profondément la gêne subie par les personnes concernées sur le site et ses alentours". L'entreprise se tient à la disposition de la DREAL de la Somme qui a été reçue sur site ce mardi matin pour un premier point. La direction de l'usine dresse également un état des lieux des conséquences de l'évènement sur les installations du site et sur son bon fonctionnement.

En tant que site SEVESO, la sécurité des personnes, salariés, sous-traitants et riverains et de l'environnement "sont notre priorité absolue", explique METEX. Cet état des lieux va donc prendre plusieurs jours à l'issue desquels la direction présentera un plan d'action doté des moyens nécessaires pour réparer les dégâts subis et retrouver au plus vite une production normale dans de parfaites conditions de sécurité. Le niveau de trésorerie nette de la filiale s'élève à 19,1 millions d'euros à fin avril 2021, ce qui lui permet de faire face à cet évènement.

Ce cas de force majeure conduit la Direction de l'usine à procéder à l'arrêt progressif de la production d'ici au 28 mai pour une durée de plusieurs jours. L'entreprise est bien consciente des conséquences de cette situation exceptionnelle pour ses clients : les équipes commerciales travailleront avec eux et leurs agents pour les informer des conséquences de cet évènement. En parallèle, des discussions s'engageront avec les représentants des salariés sur les mesures à mettre en place pendant cette période. Un prochain point de situation sera fait le 1er juin afin d'informer nos partenaires des avancées des analyses et des principales pistes du plan d'actions envisagé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.