Michelin : chiffre d'affaires en net repli à cause de l'effet de change

Michelin : chiffre d'affaires en net repli à cause de l'effet de change©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 23 avril 2018 à 18h25

Michelin a réalisé 5,218 milliards d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2018, en baisse de 6,3% par rapport à la même période de 2017. Comme attendu, Michelin est principalement impacté par l'impact défavorable des parités de change (-7,7%) lié aux variations de l'euro, notamment face au dollar américain. Le consensus fourni par le groupe se situait à 5,227 milliards d'euros.

Le recul des volumes (-2,3%) est principalement lié à un effet de base défavorable avec le 1er trimestre 2017 marqué par le stockage massif de la distribution en anticipation des hausses de prix annoncées. L'effet prix-mix (+3,4%) combine un effet prix (+171 ME) qui traduit un pilotage prix rigoureux en 2017 pour compenser les hausses matière, et un effet mix de +19 ME.

Le groupe précise que le marché mondial des pneumatiques Tourisme et camionnette, Première monte et Remplacement, est en léger retrait en unités au 31 mars 2018.

Michelin prévoit sur l'année 2018 des marchés Tourisme camionnette en légère croissance et des marchés Poids lourd stables. Le marché minier devrait conserver une croissance dynamique. Les effets de change restent fortement défavorables, estimés à ce jour à - 350 ME sur le résultat opérationnel sur activités courantes 2018, dont - 250 ME sur le 1ersemestre.

Sur le reste de l'année, les volumes vont être portés par une nouvelle organisation plus proche du client, de nombreux lancements produits et bénéficier de bases de comparaison plus favorables. Le groupe entend poursuivre le pilotage de ses prix avec pour objectif de protéger ses marges unitaires dans des marchés toujours plus concurrentiels.

Michelin confirme ses objectifs 2018 de croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et de génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'euros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU