Michelin inquiète, Pirelli rassure

Michelin inquiète, Pirelli rassure
Logo Michelin

Boursier.com, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 08h19

Michelin sera particulièrement surveillé en cette fin de semaine après avoir revu à la baisse ses prévisions de marché pour 2018, évoquant un tassement de la demande chinoise et l'impact des nouvelles normes européennes en matière d'émissions polluantes. Le pneumaticien ne prévoit plus qu'une hausse de 0,5% du marché mondial des pneus pour les voitures de tourisme, contre une projection précédente de +1,5%. Sur le seul dernier trimestre, ce marché est même attendu en baisse de 0,5%. Dans le segment des camions, le groupe anticipe désormais une contraction de 1,5% contre une augmentation de 0,5% attendue précédemment.

Objectifs annuels confirmés malgré tout

La société, qui avait jusqu'ici dit qu'il allait augmenter son bénéfice opérationnel courant cette année, a dit que cette hausse serait d'au moins 200 ME, hors effets de change, par rapport à 2017. Michelin a par ailleurs confirmé sa prévision d'une génération de trésorerie structurelle de plus de 1,1 MdE.

La firme clermontoise a vu son chiffre d'affaires reculer de 1,2% sur les neuf premiers mois de l'année, à 16,2 milliards d'euros.

Pirelli rassure

Si Continental avait marqué le secteur il y a quelques semaines en lançant un avertissement sur ses résultats compte tenu de revenus plus faibles que prévu et des coûts plus élevés dans le développement des voitures hybrides et électriques, Pirelli s'est de son côté montré optimiste en confirmant ses objectifs de bénéfices. Lors d'une interview accordée à Bloomberg, Marco Tronchetti Provera, le directeur général du groupe italien, a indiqué ne prévoir aucun ralentissement, même l'année prochaine. "Nous sommes très différents de tous les autres acteurs de l'industrie du pneu en raison de l'accent mis sur les pneus haut de gamme". Pirelli fournit notamment les constructeurs de luxe tels que Ferrari, McLaren et Bentley.

Les groupes américains plombés

La prudence de Michelin a en tous cas fortement pesé sur les acteurs américains de l'industrie du pneumatique puisque Cooper Tire&Rubber et Goodyear Tire&Rubber ont lâché plus de 4% à Wall Street hier soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.