Michelin revoit son scénario pour 2018

Michelin revoit son scénario pour 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 18h26

Michelin communique ses chiffres d'activité à neuf mois et révise son scénario de marchés 2018, précisant sa guidance ROSAC et confirmant celle de free cash flow structurel.

Sur les neuf premiers mois, les ventes nettes se situent à 16,2 milliards d'euros et progressent de 3,9% à parités constantes, portées par un effet prix mix de +2,2%. Les ventes nettes du troisième trimestre sont en croissance sur des bases de comparaison favorables, avec un effet volume de +2,9% et un effet prix-mix à +0,5%, conformes aux attentes, dans un environnement "dégradé sur la fin de la période".

Michelin évoque une poursuite des gains de part de marché en pneus Tourisme 18 pouces et plus un rebond des ventes Poids lourd à +3%, une croissance des activités de Spécialités toujours dynamique de +9%, un effet prix mix 'solide' et un effet périmètre de +3,4% (intégration de Fenner au sein des activités de Spécialités et déconsolidation de TCi).

Compte tenu de la baisse significative des marchés Tourisme camionnette et Poids lourd sur la fin du troisième trimestre et celle envisagée au quatrième trimestre, le Groupe revoit cependant le scenario de marchés 2018, notamment en Chine.

Dans ce contexte, le Groupe précise sa guidance et attend une croissance des volumes légèrement positive sur l'année. Le quatrième trimestre bénéficiera de la poursuite des gains de parts de marché en 18 pouces et plus en Tourisme camionnette et sur les marchés de Spécialités. Les volumes de l'année seront affectés par les hausses de prix importantes déjà mises en oeuvre pour compenser les fortes dépréciations des devises de pays émergents, prévient le groupe.

Michelin table sur un progrès du résultat opérationnel sur activités courantes supérieur d'au moins 200 ME par rapport à 2017, à taux de change constants, avec un effet net prix-mix/matières premières neutre sur le deuxième semestre et un plan de compétitivité qui compense l'inflation sur l'année. Le groupe réaffirme à cette occasion son objectif de plan de compétitivité de 1,2 MdE sur la période 2017-2020. Enfin, Michelin envisage un free cash flow structurel 2018 supérieur à 1,1 MdE.

Pour 2019, les prévisions de marchés envisagées à ce stade sont, pour le Tourisme camionnette, une croissance de 1,5% avec un segment 18 pouces et plus en progression de 10% et une légère reprise du marché chinois. Le groupe prévoit un marché Poids lourd stable et des activités de spécialités en hausse entre 4% et 5%. Michelin envisage une contribution des acquisitions pour environ +150 ME de ROSAC par rapport à 2018, incluant les premières synergies résultant de la "très bonne" intégration de Fenner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.