MND : la société répond aux griefs formulés par l'AMF

MND : la société répond aux griefs formulés par l'AMF©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 avril 2018 à 17h48

MND a décidé le 3 avril 2018 de procéder au report du projet d'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription.

La société tient à communiquer au marché de nouvelles informations importantes.

En dépit de ce report, MND confirme sa volonté de lever des capitaux afin de renforcer ses fonds propres et de se doter de nouvelles ressources financières dans la perspective de son plan stratégique à horizon 2020.

La société a demandé à Euronext la reprise de la cotation de son titre à compter de la séance de Bourse du 6 avril 2018.

MND vient d'enregistrer une commande pour un télésiège débrayable nouvelle génération auprès de la station d'Avoriaz représentant un chiffre d'affaires de 4,4 ME.

La société a également obtenu une commande de 4,2 ME en Géorgie et a signé un contrat de développement d'un centre de ski et de glisse en Asie centrale pour 4,3 ME.

Enfin, la société et Monsieur Xavier Gallot-Lavallée contestent les faits reprochés par l'AMF.

La société n'aurait pas indiqué dans la note d'opération établie dans le cadre de son introduction en Bourse que les fonds recueillis avaient également vocation à être affectés au règlement de dettes fournisseurs arrivées à échéance.

Lors de l'audience du 4 avril 2018 avec l'AMF, la société et son dirigeant ont répondu aux griefs formulés en indiquant que la société disposait, à la date de son introduction en Bourse, des concours bancaires suffisants pour faire face à ses besoins de financement courants. En outre, elle a souhaité démontrer que les montants levés dans le cadre de cette opération financière ont bien été alloués aux objectifs de croissance et d'innovation détaillés dans la note d'opération.

La société aurait communiqué tardivement sur la révision, à la baisse, des objectifs de chiffres d'affaires mentionnés dans son prospectus d'introduction en bourse, à savoir 75 ME pour l'exercice 2013/2014 et 150 ME pour l'exercice 2015/2016.

Lors de l'audience du 4 avril 2018, la société et son dirigeant ont répondu à ces griefs en indiquant que les estimations du chiffre d'affaires du groupe pour les exercices 2013/2014 et 2014/2015 avait été fixées en tenant compte de la bonne réalisation d'un certain nombre d'opérations de croissance externe finalisées dans les 18 mois précédant son introduction en Bourse, étant précisé que les facteurs de risques figurant à la section 4.1.1 de son document de base sensibilisaient le marché sur les défis liés à de telles opérations.

Or, selon MND, les opérations de croissance externes réalisées ont nécessité plusieurs ajustements comptables, qui n'ont pu être déterminés avec certitude que tardivement, compte tenu des différents paramètres des opérations.

L'AMF reproche également à la société de ne pas avoir porté à l'attention du marché les évolutions de périmètre retenues dans le cadre de la révision de ses objectifs 2013/2014, tels que figurant dans un communiqué de presse en date du 29 janvier 2014.

La société et son dirigeant ont répondu à ces griefs en démontrant la bonne comparabilité du périmètre lié aux objectifs révisés avec celui des objectifs initialement formulés dans le cadre de l'introduction en Bourse.

Egalement, l'AMF reproche à Monsieur Gallot-Lavallée de ne pas lui avoir communiqué certains courriels au stade de la procédure d'enquête, alors que cette transmission incomplète relevait, selon lui, d'un simple problème d'extraction et d'archivage.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.