MND lance une grosse augmentation de capital, le titre s'ajuste

MND lance une grosse augmentation de capital, le titre s'ajuste©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 mars 2018 à 09h44

Les savoyards de MND vont faire appel au marché pour alimenter leur croissance. La société lance une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 30,4 millions d'euros, un montant conséquent au regard des 72,5 ME de capitalisation actuels. Il est aujourd'hui nécessaire d'aligner nos fonds propres et nos ressources financières avec nos ambitions, pour remplir nos objectifs à horizon 2020, explique le PDG Xavier Gallot-Lavallée, qui revendique un carnet de commandes de 164,2 millions d'euros, qui représente plus de deux ans d'activité au rythme actuel.

4,50 euros l'action nouvelle

MND va proposer des actions à 4,50 euros pièce, soit une décote un peu inférieure à 18,5% sur le dernier cours coté de 5,52 euros. L'opération est destinée à lever 26,4 ME voire 30,4 ME en intégrant l'exercice intégral de la clause d'extension. La société reçu 18,55 ME d'engagements, qui couvrent 70% de l'opération de base. La levée de fonds sera réalisée avec droit préférentiel de souscription des actionnaires existants, qui se verront attribuer des DPS à l'issue de la journée du 3 avril. 12 DPS permettront de souscrire à 5 actions nouvelles. Ces DPS seront cotés et négociables du 4 au 12 avril sous l'ISIN FR0013321437. Les actions nouvelles devraient être émises et admises aux négociations le 24 avril.

Les fonds doivent permettre d'atteindre l'objectif de doublement de taille d'ici 2020, pour atteindre un chiffre d'affaires de 150 ME et une marge opérationnelle courante comprise entre 8% et 10%.

MND annonce dans le même communiqué que le projet de transport urbain par câble de nouvelle génération (Cabline 2.0) a pour objectif de commercialisation 2020. Si plusieurs projets sont à l'étude, aucun contrat n'a été signé. La société rappelle qu'elle a mis l'accent sur les débrayables en montagne, avec la première installation réalisée l'année dernière à La Plagne, et qu'elle peut désormais se concentrer sur les aménagements urbains.

Portzamparc reste acheteur

Le titre est logiquement chahuté en bourse, en baisse de -9,4% à 5 euros en matinée, dans des volumes qui s'étoffent. L'arrivée d'un grand nombre de titres à un cours inférieur au niveau des échanges récents conduit inévitablement à ce type de baisse. Portzamparc s'attendait à une modification de la structure financière, mais pas aussi rapide. Plutôt une bonne nouvelle donc, même si l'afflux de papier pousse le bureau d'études spécialisé dans les valeurs moyennes à réduire de 8,30 à 7,50 euros son objectif de cours, sans pour autant modifier sa recommandation à l'achat.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.