MND : le carnet de commandes fermes s'est établi à 46,6 ME

MND : le carnet de commandes fermes s'est établi à 46,6 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2021 à 19h10

Au 1er semestre de son exercice 2020/21, MND a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 28,1 ME, en léger repli de -5% par rapport au 1er semestre 2019/20. Après un bon début d'exercice, illustré par un 1er trimestre en nette croissance, le 2ème trimestre s'est déroulé dans un contexte à nouveau marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques pour les professionnels de la montagne, lourdement impactés par la fermeture administrative des remontées mécaniques. Dans cet environnement fortement perturbé, MND a su faire preuve de résilience, tirant parti de son offre globale multi-activités 4 saisons et de sa présence internationale multi-continents.

Au 1er semestre de son exercice 2020/21, MND a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 28,1 ME, en léger repli de -5% par rapport au 1er semestre 2019/20.
Après un bon début d'exercice, illustré par un 1er trimestre en nette croissance, le 2ème trimestre s'est déroulé dans un contexte à nouveau marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques pour les professionnels de la montagne, lourdement impactés par la fermeture administrative des remontées mécaniques.
Dans cet environnement fortement perturbé, MND a su faire preuve de résilience, tirant parti de son offre globale multi-activités 4 saisons et de sa présence internationale multi-continents.

Le pôle "Enneigement & Remontées mécaniques" a enregistré un chiffre d'affaires de 17,1 ME au 1er semestre 2020/2021, en recul limité de -4%. Le semestre a notamment été marqué par l'installation de systèmes d'enneigement pour des domaines skiables internationaux en France, Italie, Autriche, Suisse et Japon. Le Groupe a également enregistré au 1er semestre 2020/2021 les premières facturations liées aux projets de mobilité urbaine remportés en 2020 : la 2ème ligne du réseau de téléphérique urbain de Saint-Denis à La Réunion et le nouveau téléphérique urbain et touristique de la ville de Huy (Belgique).

Le chiffre d'affaires semestriel du pôle "Sécurité & Loisirs" s'est établi à 11 ME, en repli de -5%, principalement en raison de la baisse des ventes de produits et de services liés à l'exploitation des domaines skiables.
Sur le plan géographique, le groupe MND a réalisé 41% de son activité semestrielle 2020/2021 en France (vs. 40% sur l'ensemble de l'exercice 2019/2020), 36% en Europe (hors France) (vs. 41%) et 23% dans le reste du monde (vs. 19%).

CARNET DE COMMANDES EN HAUSSE DE +9% AU 31 DECEMBRE 2020

Après un début d'exercice particulièrement dynamique, la prise de commandes a fortement ralenti au 2ème trimestre 2020/2021, conséquence des incertitudes croissantes des exploitants de stations de ski à travers l'Europe quant à l'ouverture des remontées mécaniques.
Malgré ce contexte adverse, le carnet de commandes fermes du Groupe s'est établi à 46,6 ME au 31 décembre 2020, en progression de +9% par rapport à fin juin. Les commandes à facturer au 2nd semestre de l'exercice 2020/2021 (clos le 30 juin 2021) représentent 14,4 ME du carnet de commandes à fin décembre.

ÉQUILIBRE OPÉRATIONNEL NORMATIF (EBITDA AJUSTÉ1) AU 1ER SEMESTRE 2020/2021

Au-delà du contexte sanitaire lié à la pandémie, l'exercice 2020/2021 est marqué par la mise en oeuvre du plan stratégique "Succeed Together 2024". Véritable plan de transformation du Groupe, à la fois industriel et commercial, il vise à permettre à MND de renouer avec une trajectoire de croissance maîtrisée et rentable.

Dès le 1er semestre 2020/2021, MND a été en mesure de commencer à tirer parti du volet excellence opérationnelle de ce plan, matérialisé par le regroupement des pôles et leur relocalisation industrielle en France. La bonne tenue des niveaux de marge des affaires conjuguée à la maîtrise des charges opérationnelles et à la matérialisation des premières d'économies d'échelle ont permis d'abaisser sensiblement le point mort opérationnel du Groupe et de renouer, dès le 1er semestre 2020/21, avec l'équilibre opérationnel normatif (EBITDA ajusté1).

Parallèlement, le renforcement de la situation financière de MND, mis en oeuvre depuis mi-2019, s'est poursuivi au 1er semestre 2020/2021 consécutivement à l'obtention en août 2020 de nouveaux financements auprès de l'État français et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et du partenaire financier du Groupe, Cheyne Capital. Ces financements vont permettre au groupe de mener à bien son plan de croissance sur les prochains exercices dans le cadre du plan stratégique "Succeed Together 2024". À fin décembre 2020, le Groupe bénéficiait d'une trésorerie disponible de 7,3 ME.

PERSPECTIVES DU 2ND SEMESTRE 2020/2021

Le 2nd semestre 2020/2021 a débuté dans un contexte incertain, sans perspective de réouverture des remontées mécaniques pour les exploitants de domaines skiables européens.
Ces incertitudes, qui pèsent sur la politique d'investissement des clients du Groupe, entraînent une activité ralentie pour MND au 3ème trimestre, et la visibilité demeure réduite pour la fin de l'exercice 2020/2021. Dans ce contexte, le Groupe met en oeuvre les dispositifs gouvernementaux à sa disposition, dans le cadre des mesures de soutien aux entreprises, pour ses activités les plus impactées.

Parallèlement, MND poursuit son plan de performance opérationnelle et d'optimisation de sa structure de coûts (rationalisation des sites industriels, réduction du nombre de filiales de distribution, optimisation des charges fixes), afin de continuer à adapter le Groupe à son nouvel environnement économique et atteindre l'équilibre opérationnel (EBITDA ajusté1) visé sur l'ensemble de l'exercice 2020/2021. Un point de situation sera réalisé vis-à-vis de cet objectif à l'occasion de la publication des résultats semestriels 2020/2021 au mois d'avril.

Xavier Gallot-Lavallée, Président - Directeur général de MND, a déclaré : "Dans un contexte fortement perturbé, MND a su faire preuve de résilience, tirant parti des premiers effets de sa transformation industrielle et commerciale à travers le plan "Succeed Together 2024". Nous avons ainsi recueilli les premiers fruits de notre plan de performance opérationnelle et d'optimisation. Même si notre environnement de marché devrait demeurer perturbé de nombreux mois, le Groupe dispose d'atouts forts pour traverser cette crise inédite : des activités diversifiées, de l'hiver vers l'été et de la montagne vers la ville, des clients sur tous les continents, des capacités industrielles, commerciales et humaines regroupées et renforcées, et des solutions au coeur des nouveaux enjeux clients en matière d'environnement et de changement climatique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.