Moody's met en garde contre la dégradation de la qualité de crédit des sociétés françaises

Moody's met en garde contre la dégradation de la qualité de crédit des sociétés françaises©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 juin 2020 à 08h46

Moody's met en garde contre la dégradation de la qualité de crédit des entreprises françaises. Dans une étude, l'agence explique que près de la moitié des notations des entreprises françaises étaient, au 31 mai, sous perspective négative ou placées sous surveillance, ce qui augmente les probabilités de dégradations cette année et en 2021. Les entreprises notées B ou opérant dans le secteur des services, de la vente non alimentaire ou de l'automobile sont les plus vulnérables. "Malgré le soutien du gouvernement, beaucoup d'entreprises françaises ont souffert des restrictions. Elles émergent du confinement avec une dette accrue et sont maintenant confrontées à une baisse de la demande et des pressions sur les prix", explique Vincent Gusdorf, Vice President - Senior Credit Officer chez Moody's.

L'étude porte sur la qualité du crédit de 97 entreprises non financières représentant un total d'environ 700 milliards d'euros de dettes ajustées par Moody's.

Les défauts de paiement des sociétés présentes sur le marché de la dette à haut rendement ('High yield') vont augmenter. Les dispositifs de soutien gouvernementaux, comme les prêts garantis, permettront de limiter cette hausse mais les entreprises ayant des modèles opérationnels défaillants auront du mal à trouver de nouveaux financements. Les distributeurs de produits alimentaires ou pharmaceutiques seront moins impactés par la pandémie en raison de la nature non discrétionnaire de leurs ventes et de l'augmentation temporaire des achats par anticipation. Les acteurs avec de larges parts de marché et des activités diversifiées seront également plus résilients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.