Munic : net recul d'activité en 2020, mais maintient des objectifs long terme

Munic : net recul d'activité en 2020, mais maintient des objectifs long terme
Monnaie à la loupe

Boursier.com, publié le mercredi 27 janvier 2021 à 22h40

La crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19 a entraîné une forte dégradation de la conjoncture économique, en particulier pour l'industrie automobile (constructeurs et équipementiers) et de nombreux secteurs connexes (loueurs, gestionnaires de flottes, réparateurs...). L'activité de Munic a continué d'être impactée au second semestre par l'allongement des cycles commerciaux sous l'effet des nombreux plans d'économies, par le décalage d'un nombre important de commandes par les clients de Munic (conséquence de la baisse de leurs ventes et d'un phénomène accru de déstockage pour nombre d'entre eux) et par le report de déploiements de projets qui faisaient l'objet de discussions commerciales avant l'émergence de la crise. Aux Etats-Unis, le déploiement du contrat majeur avec T-Mobile USA, désormais 2ème opérateur télécom mobile américain, a été fortement perturbé en 2020 par la fermeture des points de ventes, pendant plusieurs semaines au 1er semestre et en fin d'année, en raison des mesures de confinement, puis par les opérations de rapprochement menées au cours du 2nd semestre consécutivement à la fusion entre T-Mobile et Sprint. Ce contexte fortement perturbé au 2nd semestre, qui concentre traditionnellement plus de 80% de l'activité de la société, n'a pas permis à Munic de réaliser la croissance visée avant l'émergence de la crise.

Le chiffre d'affaires consolidé s'est ainsi établi à 7,5 millions d'euros en 2020 (17,2 ME en 2019). Les ventes de la gamme de Smart Dongles ont représenté 88% des ventes de l'exercice.

Situation financière

A fin décembre 2020, Munic disposait d'une trésorerie disponible solide de 5,3 ME (7,6 ME au 30 juin 2020). Dans le cadre des mesures de soutien aux entreprises, Munic a pu disposer de Prêts Garantis par l'Etat (PGE) auprès de ses partenaires bancaires d'un montant total de 2,9 ME, dont 1,9 ME perçus au 31 décembre 2020 et 1 ME reçus en janvier 2021.

Parallèlement, Munic vient également d'obtenir début 2021 un prêt innovation de 2,0 ME auprès de Bpifrance. Ce prêt est soutenu par "la garantie PME InnovFin", avec le soutien financier de l'Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 Instruments Financiers et du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) mis en place dans le cadre du programme d'investissements pour l'Europe.

Perspectives

Après les perturbations rencontrées tout au long de l'année 2020, Munic enregistre de multiples signaux de reprises auprès de clients majeurs pour 2021 et a d'ores et déjà enregistré plusieurs commandes significatives à livrer en 2021. A ce jour, le carnet de commandes de Munic pour 2021 est en forte croissance comparativement à la même période en 2019 (+62%) et 2020 (+87%). La société a d'ores et déjà enregistré plus de 4,2 ME de commandes à livrer sur le 1er semestre 2021.

Dans ce contexte, Munic devrait enregistrer un fort rattrapage de son activité en 2021, avec un chiffre d'affaires visé de plus de 20 ME sur l'exercice. Cet objectif de chiffre d'affaires est basé sur un scénario de sortie de crise, progressivement au cours de l'année 2021.

Au-delà de ces perspectives à court terme, l'avance technologique de Munic devrait permettre à la société de tirer parti des projets jusqu'alors internalisés dans l'industrie automobile et qui vont être externalisés auprès de fournisseurs tiers au cours des prochains mois et années du fait des réductions des budgets R&D. Munic est en très bonne position sur plusieurs dossiers aujourd'hui en discussions avancées notamment avec deux constructeurs automobiles.

Malgré le retard sur le plan de marche en 2020, compte tenu des perspectives de fort rebond de son activité historique, en 2021 et au-delà, et des partenariats en cours concernant la plateforme Ekko, Munic estime que l'objectif de 100 ME de chiffre d'affaires à l'horizon 2023, dont 25 ME générés à travers la plateforme Ekko, accompagné d'un taux de marge brute supérieur à 40% du chiffre d'affaires à cet horizon, demeure toujours atteignable par la société.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.